Magic

Nikola Vucevic prend le taureau par les cornes et le fait en pot-au-feu : 43 points, 19 rebonds, et les amitiés du Monténégro

Nous sommes encore en hiver et ça, Nikola Vucevic le sait bien. Même si la saison n’a aucun rapport avec sa performance de mammouth, il nous fallait bien une phrase d’accroche autre que Quel match du pivot monténégrin ! Bref… quel match du pivot monténégrin ! Le daron floridien a ébloui Chicago de son talent et permis au Magic de faire tomber un concurrent direct au play-in tournament. Vouch est sur terre, célébrons-le !

Alors, qu’est ce que ça fait de scorer davantage qu’il n’y a d’habitants dans son pays d’origine ? Dès l’entame d’une rencontre faussement inintéressante entre Orlando et Chicago, Nikola Vucevic donne le ton : 15 points dans le premier quart-temps, 13 en quatre minutes et 3/3 de la buvette. Les Bulls le savent, il faut désormais coller le pivot du Magic s’ils ne veulent pas que le record de Wilt soit battu sous leurs yeux. Dans la foulée, Lauri Markkanen se déboite l’épaule, retourne aux vestiaires, puis revient sur le parquet… avant de retourner aux vestiaires. Typiquement le môme qui n’a envie de pisser qu’au milieu des bouchons entre Chambéry et Albertville. M’enfin, Orlando mène les débats et peut également compter sur notre Evan Fournier national, très en jambes ce vendredi soir. Bien qu’il soit constamment dix unités derrière le Magic, Denzel Valentine célèbre ses 3-points et ceux de son équipe comme un foufou et lève même les bras en l’air pour haranguer une salle vide, très fort. À la pause, Vouch compte 24 points et zieute son précédent career high (41) en toute humilité. Après avoir mangé pleine margoulette les 54 pions de Fred VanVleet mardi soir, Vucevic et ses potes sont en train de se racheter un honneur à l’Amway Center.

Un retour aux affaires bruyant dans une salle vide où les grosses briques de Garrett Temple résonnent comme tonneau au mariage. Rien ne va plus dans la peinture des Bulls : Niko envoie du bras roulé à foison, provoque des fautes et lâche son meilleur Welcome to the league  à des types pourtant joueurs NBA depuis sept piges. Seulement, Zach LaVine décide de sortir de sa boite et, bien aidé par Patrick Williams et Denzel Valentine, refait l’écart. Mais diminué par la sortie de Lauri Markkanen, Chicago n’y croit que peu de temps et Orlando ferme le couvercle. À quelques minutes du terme et après un gros quiproquo autour d’un jumpball non-sifflé pour les Bulls, ce sont Fournier et Vouch qui terminent tranquillement la rencontre depuis la ligne des lancers francs. Le Magic peut célébrer une victoire bien méritée et offerte par la maison monténégrine : 43 points, 19 rebonds, 4 assists et un contre à 59% au tir dont 40% du parking, Nikola Vucevic tape son record de points en carrière, et contre toute attente, il n’est pas le seul à repartir Guinness Book en mains. Oui, Patrick Williams devient le plus jeune rookie de l’histoire des Bulls à inscrire 20 points dans un match NBA. On profite dans l’Illinois, tomber un record à Chicago, ça n’arrive pas tous les jours.

Si Nikola Vucevic était un sentiment, il serait la discrétion et le repli sur soi. Peu cité, rarement égalé et jamais évoqué dans la course au All-Star Game, l’intérieur monténégrin rappelle au monde entier l’or qui sublime ses mains. Il caresserait notre copine qu’on ne pourrait rien dire, c’est tellement beau. 

stats Magic Bulls 6 février 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top