Timberwolves

Les Wolves respirent face à un Thunder GenouCovidodécimé : Al Horford était en mode ado… mais D’Angelo Russell avait de la glace dans les veines

D'Angelo Russell

That’s why they brought me here, enfin presque.

Source image : YouTube

Dans le match le moins regardé de ce vendredi soir (on le sait on a les chiffres), les Wolves sont finalement venus à bout d’une équipe du Thunder ravagée par les absences liées au Covid. Malgré un match vintage de Al Horford, Malik Beasley et un D’Angelo Russell en mode clutch ont finalement fait craquer le Thunder.

Luguentz Dort, Shai Gilgeous-Alexande et surtout le franchise player Theo Maledon étaient absents ce vendredi soir à cause du protocole sanitaire pour la rencontre contre les Wolves, le genre de match où il vaut mieux perdre pour décrocher le meilleur pick en fin de saison. Al Horford n’a apparemment pas reçu le mémo puisque le vétéran a lâché son meilleur match de la saison en plantant… 26 points, le tout assorti de 7 rebonds, 8 passes, 2 steals et 3 contres. L’ancien Celtics a clairement vu ce qui s’était passé avec Chris Paul l’année dernière et il a décidé qu’il était temps de montrer qu’il avait encore sa place en NBA en joyant les directeurs de colo. Le Thunder va s’échapper au deuxième quart et rentrer au vestiaire avec quatre points d’avance. Et quelle bataille vont offrir aux Loups les joueurs de Mark Daigneault qui, pourtant sans quatre de leurs titulaires, vont se battre jusqu’au bout face à une équipe des Wolves qui aura bien galéré face à l’équipe C d’OKC.

Pourtant, Minnesota avait fait le plus dur dans le troisième quart en passant un 34-21 à OKC, histoire de passerdouze dernières minutes tranquilles. Mais ces Loups-là ont décidément envie de se compliquer la tâche cette saison et ils vont alors laisser un Thunder accrocheur revenir petit à petit dans le dernier quart. OKC revient mais ne parvient jamais à passer devant, et après un tir du parking de Tonton Al à 26 secondes de la fin, le score est de 103-103. Le moment parfait pour D’Angelo Russell de nous ressortir son fameux “Ice in my veins” que l’on n’avait plus vu depuis… trop longtemps et qui avait laissé place à son jumeaux maléfique et nul « Mister Freeze in my veins ». D-LO prend ses responsabilités et inscrit une bombe du parking pour prendre trois points d’avance à 3,7 secondes de la fin du temps réglementaire, Diallo ne rentre pas son tir et les Wolves repartent de l’Oklahoma avec la victoire. Deuxième victoire à l’extérieur cette saison pour les hommes de Ryan Saunders, qui avaient clairement bien besoin de ce bol d’air. ET même si en face… c’était plus une équipe de G League qu’autre chose, une victoire reste une victoire et les Wolves peuvent s’en satisfaire. Côté Minny Malik Beasley a de nouveau été très bon avec 24 points, l’ancien Nuggets enchaînant une sixième rencontre sur les sept dernières à 20 points ou plus. Naz Reid a lui aussi de nouveau été très bon avec 17 points et 9 rebonds, le le sophomore ayant officiellement dégagé Juancho Hernangomez de la rotation et ça c’est une très très bonne nouvelle. Match compliqué par contre pour le n°1 de draft Anthony Edwards qui, après quelques rencontres encourageantes au shoot, nous a sorti cette nuit un tout mignon 3/14 dont 1/7 du parking en 32 minutes. Même difficulté pour Ricky Rubio qui réalise un début de saison décidément bien décevant malgré son leadership essentiel dans le vestiaire.

Diminué à cause du protocole sanitaire, le Thunder est finalement tombé sur un tir clutch de D’Angelo Russell après s’être accroché courageusement tout le match. Enfin une victoire pour les Wolves qui respirent un peu avant d’affronter les Clippers, les Lakers et les Raptors deux fois dans les deux prochaines semaines.  Ouche.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top