Knicks

Frank Ntilikina ne voit plus du tout le parquet : ça chauffe le banc aux Knicks, quel avenir pour Franky à Big Apple ?

frank ntilikina

Le Frenchie n’a pas joué la moindre seconde depuis le 29 décembre…

Source image : NBA League Pass

Qu’on soit fan des Knicks ou pas, cela fait un moment qu’on n’a pas vu Frank Ntilikina sur un parquet NBA. Depuis quand exactement ? Le 29 décembre 2020, lors d’un déplacement de New York à Cleveland. D’abord blessé au genou et désormais abonné au banc, l’ancien de la SIG ne fait pas partie de la rotation de Tom Thibodeau et du coup, on se pose des questions sur son avenir.

Vous vous rappelez de la perf de Franky face aux Bucks fin décembre, quand il a lâché un 4/4 du parking dans une victoire de 20 pions des Knicks face à la bande à Giannis ? La phrase est un peu WTF mais c’est bien ce qui est arrivé. Et on avait de l’espoir pour Ntilikina, on se disait qu’il avait peut-être lancé sa saison et qu’il allait devenir un membre qui compte dans la rotation du nouveau coach Tom Thibodeau, connu pour faire de la défense – un point fort chez Franky – sa priorité. Mais très vite, ça s’est gâté pour le Frenchie, la faute à une blessure au genou contractée à Cleveland fin décembre. Verdict, une entorse, et 13 matchs sur la touche. 13 matchs durant lesquels un certain Immanuel Quickley, meneur rookie sélectionné en 25e choix de la Draft 2020, a commencé à s’illustrer jusqu’à devenir le nouveau chouchou des fans des Knicks. Le produit formé à l’université du Kentucky s’est imposé comme le meneur remplaçant de New York derrière Elfrid Payton, une responsabilité qui appartenait à Frank juste avant sa blessure. Une situation forcément frustrante pour Ntilikina, dont la carrière n’a pour l’instant pas réussi à décoller depuis son arrivée dans la Grosse Pomme en 2017.

« C’est frustrant. Surtout quand vous avez trouvé un bon rythme, que vous êtes sur le parquet, que vous aidez votre équipe et vos coéquipiers. Je me sentais bien, on se sentait bien en tant qu’équipe. Le fait que je ne joue pas n’a pas empêché l’équipe de progresser mais pour moi, c’est un peu frustrant. »

Cette déclaration de Franky, qui date d’une dizaine de jours (via le New York Post), est toujours d’actualité car depuis ce coup d’arrêt, il n’a pas refoulé les parquets même s’il est opérationnel. Sur la feuille de match lors des six dernières rencontres des Knicks, Ntilikina n’a pas joué la moindre seconde. Il enchaîne les DNP-CD (autrement dit les matchs où il est dispo mais pas utilisé par son coach) et n’a pas d’autre choix que de regarder ses copains se débrouiller sans lui.

Est-ce que ça va continuer comme ça ? Est-ce que notre Frenchie est destiné à rester dans ce rôle de tourneur de serviette ? Si l’on en croit Thibs, rien n’est gravé dans le marbre. Certes, le coach des Knicks semble avoir sa rotation actuellement mais il a laissé la porte ouverte à un retour de Frank au sein de cette dernière.

« J’aime vraiment sa polyvalence. Nous avons d’autres joueurs qui sont similaires. Je pense qu’Alec [Burks, ndlr.] peut évoluer sur trois postes, pareil pour Austin [Rivers, ndlr.]. C’est quelque chose qu’on recherchait au moment de construire l’effectif. Tout le monde aura une opportunité à un moment donné. »

– Tom Thibodeau, fin janvier

Une opportunité toujours attendue par Ntilikina. Pendant qu’Elfrid Payton a joué 35 minutes face aux Bulls hier, avec Quickley (13 minutes), Burks (19) et Rivers (18) utilisés en sortie de banc, Frank continue donc de patienter. Et si l’un de ses concurrents Dennis Smith Jr. n’est aujourd’hui plus dans ses pattes, ce dernier décidant de rejoindre l’équipe de G League des Westchester Knicks dans la bulle de Mickey pour se dégourdir les jambes, Ntilikina ne semble pas avoir un vrai avenir à New York à l’heure actuelle, surtout quand on voit sa situation contractuelle.

Éligible à une extension de contrat durant la dernière intersaison, Frank Ntilikina n’a pas été prolongé par les Knicks. Cela signifie qu’il est actuellement dans la dernière année de son rookie deal avant de devenir agent libre restrictif en 2021. Quand on se retrouve dans ce genre de situation, on veut évidemment montrer ce qu’on sait faire afin de pouvoir arriver à la table des négociations avec des arguments. Cela peut rajouter une couche de frustration à un joueur globalement en difficulté depuis son arrivée chez les grands, même si évoluer dans la franchise de James Dolan n’est clairement pas un cadeau pour un jeunot. C’est pour cela qu’on se demande si un départ ne serait pas la meilleure issue possible pour Ntilikina. Avec son statut de futur agent libre, Frank pourra vraiment se poser pour étudier son avenir et on parie que plusieurs franchises vont se pencher sur son cas. Quand on a seulement 22 piges et qu’on possède ses qualités défensives, normalement ça intéresse du monde. Malgré tout, les Knicks gardent la main sur le dossier, peu importe s’ils comptent sur lui pour l’avenir ou pas. Non seulement ils pourront s’aligner l’été prochain sur les différentes offres pouvant être faites à Ntilikina, mais ils pourraient très bien décider aussi de le transférer avant la trade deadline du 25 mars prochain si Franky ne rentre vraiment plus dans les plans de la franchise new-yorkaise. Bah oui, autant essayer de récupérer une contrepartie. Aujourd’hui, difficile de dire ce que le nouveau président Leon Rose et le coach Tom Thibodeau ont en tête pour le Frenchie. Ce qui est par contre certain, c’est que Ntilikina souhaite retrouver les parquets au plus vite.

Peut-être que Frank n’a pas encore tout à fait les jambes aux yeux de Thibs pour que ce dernier le relance, peut-être que la situation actuelle n’est pas adéquate pour le coach des Knicks afin de donner des minutes au Français, ou peut-être que ce n’est qu’une question de temps avant que Ntilikina retrouve les parquets. On en saura plus lors des échéances à venir mais on espère voir le dernier scénario se réaliser. 

3 Commentaires

3 Comments

  1. Juliano

    4 février 2021 à 15 h 49 min at 15 h 49 min

    Il faut qu’il se trouve une franchise où le meneur est à la fois une fine gachette et une passoire, afin d’avoir moins de pression en attaque, qui est son point faible pour le moment, et de défendre sur le meneur adverse, son gros point fort. Je pense que l’idéal pour lui serait les Hawks de Trae Young.

    • Tigranitus

      10 février 2021 à 14 h 40 min at 14 h 40 min

      Comme Atlanta ou Minnesota ??

  2. Gillou33

    19 février 2021 à 13 h 27 min at 13 h 27 min

    franchement les Knicks lui manquent de respect

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top