Pelicans

Eric Bledsoe lui aussi sur la liste des transferts des Pelicans : venez en profiter, c’est les soldes d’hiver à la Nouvelle-Orléans

Un Bledsoe à -30% acheté, un J.J. Redick offert !

Source image : NBA League Pass

En ce début d’année 2021, c’est les soldes d’hiver en France, mais aussi en Louisiane. L’équipe de la Nouvelle-Orléans ne tourne pas aussi bien que prévu et ça ne plaît pas trop au management de la franchise. Eric Bledsoe s’invite donc lui aussi sur la liste des joueurs non désirés aux côtés de Lonzo Ball et J.J. Redick. Allez, leçon de vente !

On est en pleine période de soldes d’hiver, et les Pelicans l’ont bien compris. Non seulement le management de la franchise serait chaud pour se séparer de Lonzo Ball et J.J. Redick mais en plus, comme vient de le révéler Brian Windhorst d’ESPN, un troisième élément de la ligne arrière de NOLA s’est ajouté à la liste noire, à savoir Eric Bledsoe. Moins en galère que Lonzo et la gâchette de 36 ans, notamment au shoot, Mini LeBron tourne à 13,1 points à 44,0% au tir dont 39,7% à 3-points, 3,9 rebonds et 3,6 passes en 29,5 minutes de jeu, mais son impact reste assez faible au sein d’une équipe qui occupe l’avant-dernière place du classement à l’Ouest avec un bilan de six victoires et dix défaites. Ce manque de résultats, consécutif au départ de Jrue Holiday pour Milwaukee en échange de Bledsoe notamment, est sans aucun doute l’élément déclencheur d’une décision forte : se tourner vers l’avenir. La récolte de l’année ne s’annonce pas bonne, donc autant faucher le terrain et le préparer pour la suite dès maintenant. Avec des lignes arrières bien remplies, le sophomore Nickeil Alexander-Walker et le rookie Kira Lewis Jr., drafté en 13e position en novembre 2020, ne disposent qu’assez peu d’opportunités jusque-là. Visiblement, le vice-président des opérations basket, David Griffin, a décidé de les privilégier pour accompagner les incontournables Brandon Ingram et Zion Williamson à l’avenir.

Néanmoins, il faut avant toute chose se séparer des joueurs barrant pour le moment la route aux jeunes. Pour info, Ball sera agent libre restreint lors de la prochaine intersaison et Redick est dans un contrat expirant. Le cas de Bledsoe est lui légèrement différent, le meneur de 31 ans disposant de deux années de contrat supplémentaires (à 18 puis 19 millions de dollars, la dernière étant cependant que partiellement garantie à hauteur de 3,9 millions) à la suite de cette saison 2020-21. Pas sûr que la foule se bouscule au portillon et c’est pourquoi, comme le rapporte également Windhorst, les Pelicans ne sont pas uniquement ouverts aux offres pour leurs différents joueurs, mais s’occupent eux-mêmes d’appeler différentes équipes pour leur proposer de possibles packages. On sent que Griffin veut trouver une solution au plus vite, avant la trade deadline fixée au 25 mars, au risque de voir certains de ses éléments s’en aller sans aucune contrepartie au cours de l’intersaison. Toujours est-il que dans le cas de Bledsoe, il est toujours amusant de voir le fameux auteur de l’historique tweet « I don’t wanna be here », à l’époque où il jouait chez les Suns, être confronté à la situation inverse. Comme dirait un grand penseur, la routourne a vite tourné pour notre ami !

Reste maintenant aux Pels de s’inspirer des techniques de filou utilisées par les commerçants au moment des soldes : on ressort les vieilleries plus spécialement à la mode, on les met à -30 ou -50%, et on les fait passer pour tendance et comme étant de bonnes affaires. Il est également possible de s’aider du fameux « un acheté, un offert ! ». Le tout est testé et approuvé, à David Griffin d’agir comme un vendeur de tapis désormais !

Source texte : ESPN et BasketballReference.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top