Bucks

Officiel : Jrue Holiday part aux Bucks contre Eric Bledsoe, George Hill et une palanquée de picks de Draft, ça réveille !

Jrue Holiday

L’ère du win now est officiellement ouverte pour les Bucks. Jrue Holiday in, Eric Bledsoe, George Hill et… 5 picks de Draft out. C’est cher, faut que ça paie.

Source image : YouTube

La planète NBA était en pause, digérant une première soirée axée autour du départ de Chris Paul pour Phoenix et des velléités de fuite de James Harden vers Brooklyn ou Philly. Puis à 5h40 tout s’est accéléré, et c’est donc l’un des visages les plus demandés qui a finalement trouvé preneur… dans le Wisconsin. Jrue Holiday rejoint Giannis Antetokounmpo chez les Bucks, 3, 2, 1… WOJ BOOOOOOMB !

L’ère du win now est définitivement ouverte à Milwaukee. Jrue Holiday, son expérience, ses bagages offensifs et défensifs, son leadership et son contrat… expirant débarquent donc à Milwaukee pour former un trio redoutable avec Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton. Le package proposé en échange est énorme, mais le désir de gagner est bien là, maintenant, tout de suite :

Les infos sont arrivées au compte-goutte, mais un compte-goutte parfait quand on a très soif. Jrue Holiday vers Milwaukee ? Wow. Eric Bledsoe et George Hill dans la balance ? Joli coup des Bucks. Trois premiers tours de Draft en plus ? Et deux picks swaps ? Ah. On ne fait pas les choses à moitié dans le Wisconsin, quand on veut quelque chose on va le chercher, quitte à perdre un bras dans la bagarre. Les Bucks qui font d’une pierre deux coups en attirant Jrue Holiday à l’Est, récupérant l’un des meneurs les plus solides de la Ligue tout en faisant la nique à un paquet de concurrents qui s’activaient fort sur le dossier depuis quelques heures. Côté Pels on s’assure de la présence de deux vétérans et on se met – surtout – bien pour l’avenir, comme si ce dit avenir n’étaot pas déjà assez brillant avec des gamins comme Zion Williamson, Brandon Ingram voire Lonzo Ball dans le roster. Un package qui peut sembler énorme pour un joueur – tout aussi bon qu’il est – de 30 ans et dans sa dernière année de contrat (player option pour 2021-22) mais qui, comme le mentionne le Woj plus haut, était peut-être le prix à payer pour convaincre Giannis Antetokounmpo du sérieux du projet et surtout de l’ambition de sa franchise de gagner tout de suite.

Elle est là la grosse bombe du petit matin, et elle en appelle évidemment d’autres. Stay tuned comme on dit dans le Vercors, c’est peut-être en train de tomber ailleurs à l’heure où vous lisez ces lignes.

1 Comment

1 Comment

  1. LeVerbe

    17 novembre 2020 à 8 h 11 min at 8 h 11 min

    Comprends pas trop le trade. C’est risqué de donner ses deux meneurs non ? Surtout que Hill faisait le taff en sortie de banc. et côté Pels, avoir deux meneurs en plus de Ball, quel est l’intérêt ? D’avoir de la monnaie d’échange pour de futurs trade ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top