Thunder

Luguentz Dort enchaîne les ficelles du parking cette saison : de joueur non drafté à véritable 3 & D, le jeunot continue son ascension

Luguentz Dort 6 avril 2020 7

Il est chaud !

Source image : YouTube

Non sélectionné lors de la Draft 2019, Luguentz Dort a tout de même réussi à s’imposer comme un membre important du Thunder lors de sa saison rookie, grâce surtout à ses qualités défensives. Mais cette année, c’est de l’autre côté du terrain qu’il fait du bruit, lui qui commence à planter sérieusement derrière la ligne à 3-points.

On se rappelle encore de ce Game 7 du premier tour des Playoffs face aux Rockets dans la bulle, quand Luguentz Dort a bien failli éliminer Houston en claquant 30 points à 6/12 du parking. Une performance offensive complètement inattendue de la part d’un jeunot de 21 ans qui sortait d’une saison à 6,8 points de moyenne avec 29,7% de réussite à 3-points. Un joueur qui shootait à seulement 31% dans la série contre Houston, dont 18,4% de loin en tentant plus de sept tentatives par match. Des briques et encore des briques. Surtout utilisé par Billy Donovan pour ralentir James Harden, ce qu’il a d’ailleurs très bien fait, Dort représentait cependant une faiblesse en attaque pour le Thunder. Mais aujourd’hui ? Ce n’est plus du tout la même histoire. Dans la nuit de mardi à mercredi, sur le parquet des Nuggets, l’ami Lu a enchaîné son deuxième match consécutif à au moins 20 points, deux matchs dans lesquels il a planté sept tirs de loin en 17 tentatives, portant ainsi son total sur la saison à 31 tirs primés inscrits (leader du Thunder) en 13 matchs joués (avec au moins une ficelle à chaque match). 31 tirs primés, c’est un de plus que sur… l’ensemble de la saison dernière pour lui (36 matchs disputés). S’il y a bien une stat qui démontre les progrès de Luguentz Dort au tir, c’est celle-là, lui qui tourne en 2020-21 à 43,7% de réussite du parking ! Dans une équipe d’Oklahoma City en totale reconstruction, les responsabilités offensives sont plus importantes pour le Canadien (plus de minutes, plus de tickets shoots, plus de points, 13,4 de moyenne cette année), et il prouve aujourd’hui à tout le monde qu’il peut être bien plus qu’un gros défenseur.

« Je m’entraînais six jours sur sept pendant l’intersaison. Le plus important, c’était de bosser mon shoot. J’ai l’impression que cela a bien marché. Je suis à l’aise. »

– Luguentz Dort, via Brandon Rahbar de Daily Thunder

Alors évidemment, tout cela demande confirmation et on ne s’attend pas à ce qu’il soit aussi chaud toute la saison. Et comme l’indique oklahoman.com, quasiment l’intégralité des shoots à 3-points tentés par Luguentz Dort sont des shoots ouverts, les défenses ne le considérant pas comme une vraie menace extérieure. Mais cela pourrait changer dans les semaines à venir si Dort continue de planter de loin. Et si c’est le cas, cela peut lui ouvrir plus d’opportunités pour attaquer le panier, lui qui possède un physique de buffle (1m91, 98 kilos) qui l’aide pour finir au cercle. On a donc là clairement un jeune joueur qui monte en attaque, capable de couper, de scorer près du panier et désormais menaçant de loin. Une progression qui fait de lui un véritable 3 & D en ce début de saison et potentiellement un vrai two-way player à l’avenir. Quand on voit son intensité sur les parquets, son esprit de compétition et son éthique de travail, on se dit que ce n’est que le début pour l’extérieur de 21 ans, et Oklahoma City semble tenir ici une belle pépite. Une pépite passée d’abord par la G League et qui n’intéressait pas grand monde il y a encore deux ans. Le Thunder, qui a prolongé Lu pour quatre saisons et seulement 5,4 millions de dollars en juin 2020 (avec les deux dernières années partiellement garanties), prouve donc encore une fois sa capacité à dénicher de bons jeunots et Dort est en train de confirmer à la franchise qu’elle ne s’est pas trompée.

Grand spécialiste quand il s’agit de refroidir les attaquants adverses, Luguentz Dort a désormais la main chaude en plus. Et dans le jargon, on appelle ça un 3 & D. Ce qu’il montre pour l’instant au cours de sa saison sophomore, c’est très très encourageant pour la suite.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top