Celtics

Kemba Walker a retrouvé les parquets : tout ça pour en prendre 30 face aux Knicks, on peut dire que ça valait le coup

Kemba Walker pari

Il est de retour !

Source image : NBA League Pass

On n’avait pas vu Kemba Walker sur un parquet depuis la bulle de Mickey. Mais dimanche, le briseur de chevilles a fait son retour et même si c’était pour participer à l’humiliation infligée par les Knicks aux Celtics, ça reste un grand pas en avant pour le meneur et son équipe de Boston.

Kemba Walker aurait sans doute préféré un autre scénario pour son retour. On sait que les matchs du dimanche aux horaires européens peuvent parfois provoquer des résultats WTF mais personne n’imaginait une seule seconde les Celtics prendre une défaite de 30 pions à la maison contre les Knicks, et surtout pas Kemba. Auteur de 9 points en l’espace de 20 minutes de jeu (avec 3 rebonds, 4 passes décisives et 3 interceptions), Walker a logiquement montré du déchet, lui qui a terminé avec un petit 3/13 au tir dont 1/8 du parking et cinq turnovers. Quelque part, il a bien participé à la débâcle des Verts mais ça serait injuste de lui mettre cette dernière sur le dos sachant qu’il avait retrouvé l’entraînement avec les Celtics il y a seulement dix jours et qu’il restait sur trois mois et demi sans disputer le moindre match. Difficile dans un tel contexte de ne pas être un peu rouillé. Au final, peu importe le résultat, peu importe la performance individuelle, le plus important aujourd’hui pour Kemba, c’est l’état de son genou gauche. Et à ce niveau-là, visiblement ça va.

« Je me sentais vraiment à l’aise pour réaliser mes moves. Je n’ai ressenti aucune douleur, ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps. C’est même bizarre de ne pas ressentir de douleur, c’est un sentiment bizarre. J’ai longtemps été blessé, donc j’étais juste heureux et super excité d’être sur le terrain. C’était fun, je suis impatient d’y retourner. »

– Kemba Walker, via ESPN

Une bonne nouvelle au milieu du marasme de dimanche. Ces premiers retours positifs sont rassurants pour les Celtics, même si on ne parle que d’un match et qu’il faudra voir ce que ça donne sur la durée car faut pas oublier que le bonhomme a déjà 30 ans hein. Passé par un programme de renforcement du genou durant l’intersaison ainsi qu’une injection, Kemba Walker semble en tout cas libéré mentalement, lui qui a longtemps joué en ayant toujours dans un coin de sa tête ce maudit genou synonyme de gêne constante.

« À un moment donné, je ne pensais plus qu’à ça. Sur le terrain, dans la bulle, je ne pensais qu’à mon genou. Chaque pas, chaque move, même quand je ne jouais pas. Quand j’essayais de faire un step-back, je me disais, ‘Merde, ça va probablement me faire mal’. Je ne me souciais même plus de marquer ou rater, je ne pensais qu’à la douleur. »

Les fans de Boston croisent désormais les doigts pour que ça dure. Car si les Celtics sont aujourd’hui deuxièmes de l’Est avec un bon bilan de huit victoires pour quatre défaites, ils auront besoin d’un Kemba Walker en jambes pour espérer faire du bruit en Playoffs et éventuellement atteindre les Finales NBA, un cap que les hommes de Brad Stevens n’arrivent pour l’instant pas à franchir. Avec Milwaukee, Brooklyn, Philadelphie, Indiana ou encore Miami, la concurrence est rude et il faudra plus que le duo Jayson Tatum – Jaylen Brown pour prendre le contrôle de l’Est. Malgré la bonne dynamique récente (cinq victoires de suite et sept en huit matchs avant la défaite contre New York dimanche), les Celtics ont connu des hauts et des bas en attaque et le retour d’un Kemba – capable de créer pour lui-même ainsi que pour les autres – ne fera pas de mal à Boston. Bien évidemment, les Celtics vont rester prudents avec lui, d’autant plus qu’il a connu un petit pépin aux côtes hier lors de la rencontre face aux Knicks. Restriction de minutes, matchs de repos… l’objectif sera de monter lentement mais sûrement en puissance dans cette saison condensé afin d’être en forme quand les Playoffs commenceront.

Ça fait du bien de revoir Kemba Walker sur les parquets. On espère juste que son genou gauche le laissera tranquille afin qu’il puisse retrouver son meilleur niveau et aider les Celtics à atteindre leurs objectifs, et par la même occasion éviter des défaites de 30 points contre les Knicks.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top