Magic

Cole Anthony jeté dans le grand bain : Fultz blessé, à lui la place de titu, c’est le moment d’assurer garçon

Cole Anthony 23 novembre 2020

Gros challenge en perspective.

Source image : Twitter @OrlandoMagic

La news a plombé le moral du Magic en un temps record, et pas uniquement du Magic d’ailleurs. Victime d’une rupture d’un ligament croisé mercredi lors de la rencontre entre Orlando et Cleveland, Markelle Fultz ne jouera plus de la saison. Une terrible nouvelle évidemment, mais aussi une opportunité pour un autre jeune meneur du Magic, Cole Anthony. À 20 piges, il va découvrir le rôle de titulaire, et Orlando croit en lui.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on parfois. Cette phrase pourrait s’appliquer au Magic, même si Cole Anthony est – comme toute l’équipe d’Orlando – un peu démoralisé par la grosse blessure de Markelle Fultz, décidément maudit depuis son arrivée en NBA. Car Markelle symbolisait bien le bon début de saison du Magic, vainqueur de six matchs sur huit depuis la reprise. Une équipe floridienne où régnait une bonne ambiance ainsi qu’un collectif plutôt solide, bref le genre d’environnement sain qui facilite l’intégration des rookies dans la Grande Ligue. Parmi eux, un certain Cole Anthony, sélectionné avec le 15e choix de la Draft 2020. Utilisé en sortie de banc sur les huit premiers matchs de la saison, le produit de North Carolina a connu des hauts et des bas pour l’instant : 21,5 minutes de jeu, 8,6 points, 4,9 rebonds, 3,4 passes décisives, la production est correcte même si les pourcentages sont particulièrement dégueux (30,3%, 19% de loin). Pas forcément une surprise pour un meneur rookie qui apprend le métier, mais il va désormais devoir apprendre bien plus vite car ses responsabilités vont augmenter suite à la blessure de Fultz. Jeudi, le coach du Magic Steve Clifford a effectivement indiqué que Cole Anthony allait prendre la place de titulaire à la mène, et ça commence dès aujourd’hui face aux Rockets.

« Cole va commencer. On a eu une longue réunion avec le staff ce matin [jeudi, ndlr.]. […] Il y a beaucoup de choses à prendre en compte. Cela peut changer d’un match à l’autre mais selon moi, Cole est le titulaire à présent. Je pense qu’il est prêt à prendre ce rôle pour grandir avec et on a tous une grande confiance en lui », a déclaré Clifford via Yahoo Sports.

Évidemment, cela ne veut pas dire que l’attaque reposera tout d’un coup sur Cole Anthony. Le Magic est un collectif composé de plusieurs vétérans qui devront step-up pour compenser l’absence de Fultz au scoring et dans le playmaking. On pense notamment à Evan Fournier mais aussi à un mec comme Michael Carter-Williams ou encore Aaron Gordon. Cependant, ça reste un gros changement pour Anthony, d’autant plus que Vavane et MCW connaissent des bobos actuellement. On peut logiquement s’attendre à un temps de jeu plus élevé, Cole ayant joué 32 minutes (career high) contre les Cavaliers mercredi suite à la blessure de Fultz. Et qui dit temps de jeu plus élevé dit rythme plus intense et on sait que les rookies ont souvent du mal à suivre. Le rookie wall, ça vous dit quelque chose ? C’est peut-être encore plus le cas cette année à cause du calendrier condensé et une préparation beaucoup plus courte que d’habitude, avec des rookies qui sont jetés dans le grand bain tout de suite. De plus, notre ami Cole a connu des pépins physiques en NCAA (dont une déchirure partielle du ménisque) qui ont fait baisser sa cote en vue de la Draft. Tout ça pour dire que ça représente un sacré challenge, surtout quand on évolue à la mène et qu’on doit affronter de gros clients régulièrement. On peut compter sur Cole Anthony pour apporter son activité, notamment en défense, mais il va falloir être patient. Malgré tout, ses coéquipiers croient en ses capacités pour aider le Magic à conserver sa bonne dynamique.

« Il est fait pour ça. Il n’est pas intimidé. Il est dur. Il progresse très rapidement. Il emmagasine tout. Cela va prendre un peu de temps mais il faut passer par là. C’est pareil pour tout le monde quand on arrive dans la ligue. »

– Son coéquipier Terrence Ross

Même pas dix matchs en NBA, et déjà meneur titulaire de son équipe. Cole Anthony va forcément souffrir un peu, voire beaucoup, à lui de montrer qu’il a les épaules pour faire du bon boulot dans ce nouveau rôle. Le talent en tout cas, il l’a, et on a hâte de voir ce que ça peut donner au fur et à mesure qu’il avance dans sa découverte de la Grande Ligue. 

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top