Nuggets

Les Kings régalent de nouveau : les kids de Sacramento ont encore croqué les Nuggets, et c’est toute une fanbase qui s’éclate

Allez, une belle photo des chouchous de la classe.

Source image : YouTube/Sacramento Kings

On avait annoncé un air de déja vu, sauf que cette fois-ci Buddy Hield n’a pas eu besoin de défier les lois du basket ou de la gravité au passage pour que ses Kings l’emportent face aux Nuggets. Dans une rencontre où le rôle du chassé et du chasseur n’ont eu de cesse de s’intervertir, Denver a joué le rôle du mauvais chasseur et a vu la fougue débordante de Sacramento totalement lui échapper, les laissant ainsi cueillir une troisième victoire en quatre matchs. Mais alors c’est quoi la hiérarchie des équipes californiennes ?

Ça se marre, ça se tape dans la main, ça prend du plaisir à jouer. Les Kings version 2020-21 se régalent et nous régalent, soufflant un grand vent de fraîcheur sur une NBA parfois timorée en ces temps de blow-outs quotidiens. Dans la victoire tout est plus facile rétorqueront les rabats-joie, on en reparle en février, etc., etc… Mais le fait est qu’en cette fin d’année 2020, Sacramento semble avoir pris de bonnes résolutions et n’a pas l’air de vouloir se poser 36 000 questions. Face à des Nuggets prévenus et touchés dans leur chair de poulet depuis leur affrontement en ouverture de la saison, les Kings ne se sont une nouvelle fois pas dégonflés. Et malgré quelques runs de Denver et des coups de chaud de Nikola Jokic ou d’un Michael Porter Jr. en fat double-double ce soir (30 points, 10 rebonds), ils n’ont cessé d’y croire, sous l’impulsion notamment de leur rookie Tyrese Haliburton (13 points, 6 passes et 3 rebonds en 25 minutes de jeu), qui confirme match après match tout le bien que l’on pense de lui avec une adresse souvent insolente (3/4 à 3-points). Quand soudain, la pédale d’accélérateur a semblé totalement bloqué sous le pied des Californiens et notamment de De’Aaron Fox, 24 points et 9 passes au total, qui a fait parler la poudre et sa vitesse pour laisser les Nuggets définitivement dans le rétro.

Mais ce soir, la défense de Sacramento aura également été un bel indice de cette solidarité inédite, avec Richaun Holmes en défenseur de cercle probant ou Marvin Bagley III dont l’impact physique et l’implication se voient autant que sa tignasse, et les dix ballons perdus par Jokic, qui le mène au quadruple-double du pauvre (26 points, 12 passes, 11 rebonds et donc 10 turnovers) en attestent. Sans pression, ne cédant pas à la panique et ne lâchant jamais le morceau surtout quand il est pané, les joueurs de Luke Walton sont fluides et patients malgré leurs qualités évidentes de jeu de transition et de pénétration. Une belle maturité chez un groupe jeune qui vit bien (#DidierDeschamps) tant que ça gagne mais qui devra savoir préserver ses nerfs, n’est-ce pas monsieur Fox qui prend une faute technique alors que le renard des parquets grignotait la défense du Colorado. Du potentiel à polir donc mais du potentiel malgré tout, dans une franchise qui avait pêché dans la régularité et l’implication l’an dernier… précisément ce qui semble faire leur force aujourd’hui.

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, voilà que l’on s’extasie devant les Kings, merci le début de saison. Bon, après il vaut mieux ça que de tomber sur les Nuggets qui patinent définitivement en ce mois de décembre, mais comme disent les rabats-joie… on en reparle en février.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top