Nets

Timothe Luwawu-Cabarrot ne lâche rien : à la moindre brèche il s’engouffre, et hier soir le Français a encore cartonné avec les Nets

Timothe Luwawu-Cabarrot 29 décembre 2020

Bonjour, je viens pour une place de titulaire.

Source image : BeIN Sports

On l’avait vu notamment lors de la fin de saison dernière dans la bulle, Timothe Luwawu-Cabarrot est du genre opportuniste. En apparence très apprécié à Brooklyn, il avait profité des absences à Orlando pour mettre le nez à la fenêtre, prenant environ Trae Young x Buddy Hield tirs à 3-points par match tout en s’appliquant à en rentrer un paquet au passage. La bonne nouvelle du jour ? TLC semble parti pour prendre ce qu’il a prendre, cette année encore.

La nouvelle de la blessure de Spencer Dinwiddie a fait l’effet d’une petite bombe hier sur Brooklyn, le meneur de jeu voyant sa fabuleuse progression exploser en plein vol. Dinwiddie out pour la saison et Kyrie Irving et Kevin Durant laissés au repos cette nuit, c’était donc l’occasion rêvée pour quelques « seconds couteaux » de profiter de l’aubaine. Caris LeVert évidemment, bien qu’il soit bien plus qu’un second couteau (37 points pour lui cette nuit), mais aussi le petit Chris Chiozza (14 points et 4 passes) et surtout… notre Timothe Luwawu-Cabarrot national. L’illustre interprète du non moins illustre Femme Like U (pas du tout) était donc titulaire cette nuit face aux Grizzlies et si ce match fut surtout le théâtre de la blessure de Ja Morant, de ce côté de l’Atlantique on a aimé la manière avec laquelle Timo s’est saisi de l’occasion pour rappeler à son coach quel genre de sniper il était. Et vous savez quoi ? L’international français n’a pas traîné pour se montrer. Donne-moi ton corps bébé ton cœur bébé, donne-moi ton bon vieux funk ton rock baby ta soul baby, et donne-moi aussi une première mi-temps idyllique : jugez plutôt le travail :

Ballon ? Shoot. Ballon ? Shooooot. Ballon ??? SHOOT ! Un malade, mais un malade qu’on aime voir et surtout quand il est né du côté de Cannes. La deuxième mi-temps sera plus discrète pour le Timmy de la Côte d’Azur, mais dans l’ensemble le constat est posé : Timothe Luwawu a beau être à la frontière entre la second et la third unit de ces Nets, il n’empêche que chaque entrée en jeu du Frenchie sera à suivre cette saison tant le garçon a la dalle. Une très bonne nouvelle, notamment en vue des prochaines élections présidentielles, où il pourrait disputer la victoire à Cyril Hanouna, Jean-Marie Bigard et Killian Mbappe. Et quelle heure est-il d’ailleurs ? L’heure de boucler ce papier car on commence clairement à divaguer.

21 points, 6 rebonds, 2 passes, 2 steals et 1 contre au final, et malgré la défaite une perf qui a forcément taper dans l’œil de Steve Nash, Kyrie Irving et Kevin Durant, les trois coachs de son équipe. Il n’y aura pas énormément de place cette année,, peut-être un peu plus avec l’absence de Spencer Dinwiddie mais quand il y en aura Timothe en profitera, vous pouvez en être sûrs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top