Notes de match

Les notes de Lakers – Mavericks : merci de débrancher les piles de Montrezl Harrell de temps en temps, ça consomme ces engins

Duracell 26 décembre 2020

Montrezl Harrell, c’est ce mec qui célèbre même le fait de s’être endormi. Du coup ça le réveille.

Source image : YouTube

Quel meilleur jour que Noël pour voir la team notes préférée de votre team notes préférée faire son retour dans le game ? Aucun, c’est bien ce qu’on pensait. A peine le temps de savourer le retour de notre vrai amour qu’est la NBA… que le Christmas Day pointe le bout de son nez. 5 matchs au programme, de 18 heures à 6 heures du matin, et qui dit 5 matchs au programme dit… 5 bulletins de notes. Le vrai repas de Noël se trouve ici, alors accrochez vos estomacs et vos foies, parce que ça ne fait que commencer.

Quatrième match de cette soirée de Noël et… quatrième purge, youpi, mais on s’est fait une promesse alors on note, on note et on re-note. Et si ce Christmas Day ne nous a pas encore offert de duel à mort de type War Zone, sachez qu’ici la guerre est déclenchée entre nos yeux et le sommeil.

Pour un récap plus sérieux, c’est ici que ça se passe.

Los Angeles Lakers

LeBron James (7) : tellement dans la gestion qu’il a même réussi à gérer notre Gestionnaire de pages en plein match. Trouve des passes que PERSONNE d’autre ne trouverait, termine son match avec un petit 22/7/10 sans jamais avoir forcé quoique ce soit.

Anthony Davis (8) : la seule manière de l’arrêter reste de le ficeler à un radiateur ou de l’écrouer le temps du match dans la prison la plus proche. Trop grand, trop vif, trop adroit, trop puissant, en fait Anthony Davis c’est l’âne Trotro.

Dennis Schroder (7) : il fanfaronnait il y a peu en assurant pouvoir être le meneur titulaire de ces Lakers, et il a déjà quasiment fait taire tout le monde quant à sa capacité à l’être. Vraie peste en défense, beaucoup trop rapide en attaque, et un souci de trop pour la défense adverse quand elle doit déjà s’occuper des deux autres Hall Of Famers.

Marc Gasol (4) : un seul tir, pas une passe, quelques gros écrans et une dizaine de rebonds. Superbe match de Reggie Evans.

Kentavious Caldwell-Pope (5) : il a surtout contribué en défense, tout en plantant ses deux ou trois tirs. Y’a pas à chier, il est quand même plus à l’aise sans son bracelet électronique.

Montrezl Harrell (8,5) : lui c’est le mec qui sublime un collectif déjà bien stylé et en place. En fait Montrezl Harrell c’est SCH. Oui ma gaté.

Wes Matthews (6,5) : il a fait le taf en défense sans vraiment la ramener et ça tombe bien parce que c’est tout ce qu’on lui demande.

Kyle Kuzma (6) : toujours cette manie de scorer à contre-sens. Les shoots qui ne valent pas grand chose c’est son dada mais il est là, fait le job minimum, et en plus désormais… il n’est pas trop cher pour le faire.

Talen Horton-Tucker (5) : sept petites minutes seulement et on aurait aimé voir un peu plus longtemps ses bras télescopiques. A réussi à faire NOS lacets en plein match et sans se baisser, une grande première dans l’histoire du Christmas Day.

Kostas Antetokounmpo (10) : n’a pas joué mais il reste le seul mec bagué de sa famille.

Alfonso McKinnie (-) : deux petites minutes et une grosse plancha envoyée, plutôt logique pour un mec qui s’appelle Alfonso.

Markieff Morris (5,5) : il ne met absolument plus un pied dans la raquette et ça tombe bien parce que ce n’est pas ce qu’on lui demande.

Alex Caruso (10) : treize minutes, deux ogives du parking et un crâne qui brille toujours de mille feux.

Jared Dudley (129) : comme son poids.

Dallas Mavericks

Luka Doncic (6,5) : il a perdu deux des douze kilos qu’il a pris cet automne et ça s’est – un peu – vu. Bien défendu par Dennis Schroder et/ou Wes Matthews, il a parfois chauffé mais globalement il est encore à l’économie. On les aime bien ses petites joues de porcelet hein, mais il faut se mettre en route monsieur.

Josh Richardson (6) : vrai match de two-way player, n’a toutefois pas réussi à nous faire oublier la perf dégueulasse de Tim Hardaway Jr. à ses côtés.

Tim Hardaway Jr. (17) : vrai match de merde du coup, et le 17 c’est pour rendre hommage au 0/17 de son daron il y a quelques années. Ce soir le fiston en a mis quelques uns mais c’est clairement l’arbre qui cache la forêt. Tim Hardaway Castor.

Dwight Powell (5) : aucun tir raté, on espère qu’il est content.

Dorian Finney-Smith (5) : le 3 and D n’a pas méga scoré et n’a pas giga défendu. On note uniquement une tentative de sabotage des Lakers puisqu’il a tenté en fin de match d’envoyer Montrezl Harrell dans Anthony Davis. C’est con, ça  a juste réveillé un peu plus la bête.

Jalen Brunson (4) : pas le même apport qu’à son habitude, le tout combine au fait qu’il n’a aucun style. Ca fait beaucoup là non ?

Trey Burke (6) : un gros passage et des gros trois qui rentrent comme dans du beurre. Trey Burke a donc réalisé son rêve, il aura au moins ressemblé à Allen Iverson pendant une dizaine de minutes.

Willie Cauley-Stein (2) : si on devait faire le portrait du joueur le plus nul de NBA, on prendrait Willie et on lui rajouterait des qualités, et sachez que s’il avait remplacé l’orque dans Sauvez Willy, personne n’aurait voulu le sauver.

Maxi Kleber (3) : habituellement on le vanne sur son blase de sandwich du McDo tout en louant son adresse extérieure. On peut donc dire ce matin qu’il a quand même un sacré blase de sandwich du McDo… et qu’il a quand même un sacré blase de sandwich du McDo.

James Johnson (4) : un combo écran / passe entre les jambes délicieux et… c’est tout. Meilleur joueur du match pendant une demi-douzaine de secondes et c’est déjà pas mal.

Boban Marjanovic (228) : toujours le meilleur marqueur de la Ligue sur un temps de jeu ramené à 48 minutes.

Un match attendu mais qui n’aura pas tenu toutes ses promesses, comme les trois autres avant lui et, spoiler, comme celui qu’on est en train de regarder pour se terminer avant le dodo. Elle était comment cette soirée de Noël ? Elle était longue, très très longue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top