Los Angeles Clippers

Paul George et les Clippers gâchent la soirée des Lakers : victoire 116-109 et 33 points à 13/18 pour PG, on appelle ça un apéro réussi

Tout avait pourtant très bien commencé, avec une cérémonie de remise des bagues placée sous le signe de la mif et des sourires. Mais quand on a commencé à causer basket, ce sont plutôt les Clippers qui se sont mis à rire. Premier derby de la saison pour les hommes de Tyronn Lue grâce à un énorme match de Paul George, c’est toujours ça de pris.

Première info de la soirée, Dennis Schroder débute donc la saison dans la peau du meneur titulaire des Lakers, avec LeBron poste 3, sur le papier. La deuxième info ? Nicolas Batum se transforme peu à peu en Nicolas Gratum mais se sent bien dans ses pompes, et c’est d’ailleurs lui qui inscrira le premier panier longue distance pour les Clippers avant de caler un match très propre, dans un rôle de couteau suisse sur lequel il reste encore un peu de beurre. Nico Batum donc mais pas que, car le début de match est largement à l’avantage des hommes en rouge. Patoche Beverley nous fait presque croire qu’il est un basketteur complet, Paul George et Kawhi Leonard rentrent leurs tirs, Serge Ibaka fait ce qu’il faut pour contenir Anthony Davis et l’écart grimpe assez vite, nous laissant croire à un deuxième blow-out pour cette soirée de reprise. Clairement les Lakers n’en ont rien à secouer, la preuve de tout ça débarquant dans nos vies en fin de quart-temps avec l’image exceptionnelle d’un LeBron James se… coupant les ongles sur le banc. Hein ? Si si.

On attend désormais de voir Anthony Davis sortir la cire chaude en plein match ou Kyle Kuzma se faire faire une permanente pendant un temps-mort, toujours est-il que pendant que LBJ se croit chez Yves Rocher les Clippers font la course en tête et rejoignent les vestiaires avec dix points d’avance. Un écart qui se verra réduit à presque néant au réveil de LBJ et grâce à l’impulsion du duo Dennis Schroder / Montrezl Harrell, mais une mauvaise nouvelle finalement puisque ce retour en force des champions en titre aura le don de réveiller… Paul George, auteur de 15 points à 6/6 au troisième quart et clairement passé en mode fermeture de bouches. Paul George qui continuera son festival au dernier quart pour finir sa soirée avec 33 points et 6 rebonds à 13/18 au tir, un match d’une propreté maximale, et une performance qu’il devra malgré tout rééditer une bonne centaine de fois pour justifier le montant de sa prolongation de contrat. Beaucoup de points positifs en tout cas à retenir pour ces Clippers, de la belle forme du duo star à celles de Serge Ibaka ou Ivica Zubac, alors que côté Lakers si le duo LBJ / AD a semblé en mode sieste, Marc Gasol a pour sa part passé sa soirée en foul trouble alors que Kyle Kuzma a – et c’est l’histoire de sa vie – joué à contre-sens en plantant des tirs dans les moments creux et en faisant n’importe quoi quand son équipe avait vraiment besoin de lui.

Est-ce que ce match est une fin en soi ? Evidemment que non. Est-ce que c’est problématique pour les Lakers de ne pas avoir mis le réveil ? Pas forcément. Est-ce que c’est rassurant pour les Clippers de voir leurs leaders déjà concernés ? Bien sûr. On repassera pour les conclusions hâtives, mais ce soir une équipe était prête à jouer, et l’autre simplement heureuse d’être là.

lakers stats 23 décembre 2020 clippers stats 23 décembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top