Lakers

Les Lakers ont reçu leur bague de champions : y’avait personne dans la salle mais c’était trognon, maintenant place au jeu

Quelques minutes après le dernier buzzer de la nuit du côté de Brooklyn mettant fin au supplice des Warriors, l’humeur était plutôt à la fierté au Staples Center. C’est la tradition, l’opening night rime chaque saison avec remise de bague chez le champion en titre, et cette année c’est donc devant une salle… vide que les Lakers ont été « fêté ».

Pas de public mais de la fierté. Tonton Adam qui introduit tout ça en rappelant à quel point cette année 2020 restera une anomalie pour tout le monde, puis très vite les premiers sourires. Jeannie Buss et Rob Pelinka qui profitent de leur réussite, pas de bannière car les Lakers ont souhaité attendre les fans pour le faire, et donc une joie qui sera finalement partagée avec… les familles, via écrans superposés puisque c’est la mode en 2020. Ce qu’il faut retenir ? Que Giannis Antetokounmpo s’est un peu auto-trollé en félicitant le premier frangin de la famille à gagner sa bague, que LeBron a reçu des bisous de la part de la famille mais aussi des élèves de son école d’Akron, que la fille de Marcus Morris n’a que trois ans mais qu’elle a l’air déjà aussi cinglée que son père, et que les parents d’Alex Caruso ressemblent à tes parents. Allez zou, quelques images et on enchaine.

Voilà pour l’Acte 1 de cette saison 2020-21 made in Lakers, en attendant de pouvoir dévoiler aux fans la 17ème bannière, si possible avant… de gagner la 18ème. Game time now, et sans vous spoiler la chose disons qu’à l’heure de ces lignes LeBron et ses boys ont encore du mal à se remettre de leurs émotions.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top