Wizards

Russell Westbrook va retrouver Scott Brooks à Washington : amis fans des Wizards, on espère que vous aimez la course à pied

Scott Brooks / Westbrook

Le duo Westbrooks est à nouveau réuni.

Source image : Youtube

La rentrée a eu lieu depuis deux jours dans la capitale, mais un nouvel élève perturbateur qui vient d’une école du Sud débarque dans la classe. C’était la Woj Bomb de la nuit : Russell Westbrook arrive à Washington et il ne sera pas trop dépaysé puisqu’il connaît déjà la maîtresse, Scott Brooks.

La bombe est sortie dans la nuit et a secoué la planète NBA : Russell Westbrook débarque chez les Wizards, John Wall faisant le chemin inverse pour Houston. Une fois cette nouvelle (absolument pas) digérée (par les fans des deux franchises), il est temps de se focaliser sur le cas de Mr. Triple Double. Si les supporters des Wizards ont forcément un pincement au cœur à l’idée de voir partir celui qu’ils voyaient comme le pilier de Poudlard… et de voir arriver un sorcier fou qui envoie des Expelliarmus dans tous les coins, Russ arrive donc à la fameuse école de sorcellerie de l’Est comme un petit nouveau, mais heureusement, il a déjà des affinités avec le professeur principal. Sur le banc de sa nouvelle équipe, RW va retrouver Scott Brooks, un entraîneur qu’il connaît très bien puisqu’il a été son head coach à Oklahoma City entre 2008 et 2015. Deux garçons qui n’ont jamais caché leur respect mutuel : un Scott Brooks qui va donc retrouver l’un des athlètes et personnages qu’il apprécie le plus dans la Ligue et un Westbrook qui va repasser sous les instructions d’un coach à qui il doit beaucoup.

Pendant sept saisons, Brooks a été l’architecte principal du joueur dominant qu’est devenu RussWest, le prenant sous son aile au cours de son année rookie (après sa quatrième position dans la Draft 2008) jusqu’à sa saison de meilleur scoreur de la NBA en 2014-15, la dernière de Scott au Thunder. Et si par la suite, le garçon est devenu MVP et un homme capable d’enchaîner trois campagnes d’affilée en triple-double de moyenne, c’est en partie grâce à la confiance qu’il avait cultivée avec Scott Brooks. Aux côtés de Kevin Durant, SB n’avait pas hésité à filer les clés du camion à ce gamin plein de talent et d’énergie, devenu un monstre athlétique, et ce dès sa saison rookie où il était devenu titulaire après l’arrivée de Scott à la tête du groupe. Brooks, rappelons-le, était notamment le meneur d’hommes de cette folle équipe du Thunder, de ce Big Three KD – Westbrook – James Harden qui est allé jusqu’aux Finales NBA 2012. Aucun trophée dans l’armoire d’OKC, mais une fantastique épopée et de magnifiques souvenirs pour tous les fans de balle orange. Quoi qu’il en soit, si on imagine Russell content de retrouver son ancien coach dans un nouveau projet, l’entraîneur des Wiz semble également ravi d’accueillir son petit protégé à la Maison Blanche, même s’il a aussi souhaité dire au revoir à John Wall.

« Les accomplissements et les honneurs de Russell sur le terrain parlent d’eux-mêmes, mais son comportement et sa volonté de gagner sont ce qui le distingue en tant que joueur vraiment unique. Même si j’ai hâte de le retrouver, je suis tout aussi triste de dire au revoir à John. Il est l’un des joueurs les plus solides et les plus doués que je connaisse et nous ne lui souhaitons tous que le meilleur pour l’avenir. »

Mais concrètement, à quoi s’attendre sur le terrain en voyant la reformation du duo Russcott Westbrooks ? On le voit depuis 2016 chez les Wizards, la défense ne fait clairement pas partie des priorités pour Scott. Et avec Brodie, meneur sur-athlétique mais pas réputé pour être le meilleur défenseur de la NBA, pas certain que les choses ne changent plus que ça. Mais en tout cas avec l’arrivée de BeastBrook, Brooks a désormais dans sa main une carte qu’il connaît parfaitement bien et qu’il pourra mettre tout de suite au service de son idéologie rapide et offensive, aux côtés de son leader d’attaque, Bradley Beal. Pour les Sorciers, c’est la fin d’un backcourt Wall – Beal auquel les fans ont cru pendant des années mais qui n’a jamais réussi à atteindre les Finales de Conférence, et la naissance d’un autre duo avec d’autres atouts et d’autres défauts. Pas de doute, ça va courir à Washington, reste à voir comment les deux hommes arriveront à se partager le seul ballon disponible. Ce qui compte maintenant pour Scott, c’est de gérer les ego. Est-ce que Russ acceptera d’être le lieutenant de Beal, qui semble désormais promis aux pleins pouvoirs à D.C. ? Réponse bientôt.

Brooks retrouve Westbrook, Westbrook retrouve Brooks – à vous de le dire vite. Cocktail explosif et rapide en prévision sur le front de l’attaque des Wizards avec Brodie et Beal, et un Scott Brooks qui continuera dans sa théorie de « si on marque plus que l’autre, on gagne non ? ».

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top