News NBA

Free Agency 2020, le point sur les petites signatures de la nuit : Antetokounmpo a signé, on répète, Antetokounmpo a signé

Kostas Antetokounmpo

On parle évidemment de Kostas, mais aussi de Frank Kaminsky, DaQuan Jeffries ou encore Zach Norvell, parce que la Free Agency vaut également pour la Ligue 2.

Source image : YouTube

Quitte à bien faire les choses, autant les faire à fond comme dit le dicton. Parce que la Free Agency ce n’est pas juste Adrian Wojnarowski qui annonce des mecs qui encaissent des chèques à neuf chiffres, voici donc votre petit récap des signatures passées inaperçues dans la nuit (à retrouver dans notre gros tableau). 

Tout le monde n’a pas le droit aux projecteurs, à l’attente des médias et aux breaking news d’un Woj ou d’un Shams. La liste des gars qui va suivre peut au moins vous offrir un screen en vous disant que certains papes du scoop s’est intéressé à eux entre deux cafés, car il n’y a pas de petit accomplissement dans la vie et il faut se satisfaire de peu. Prêts pour du role player ou du tourneur de serviette ? C’est parti.

# Les Kings blindent leur banc, celui-là même qui jouera autant que les titulaires les soirs de blow-out

Trois signatures hier pour les Kings ! La première ? Frank Kaminsky alias Frank the Tank, le projet de Michael Jordan débarquant pour un an et pour envoyer des bananes du parking à Sacramento après avoir épuisé le stock à Charlotte et Phoenix. DaQuan Jeffries rempile également chez les Kings, et l’une des belles découvertes de la saison passée tentera de se faire sa place dans un roster sans aucune garantie de stabilité.

# Kelan Martin prend la direction des Pacers

Après une première saison honnête du côté de Minneapolis, l’ailier Kelan Martin change de polis et fait le cours déplacement vers Indianapolis. Contrat de deux ans pour Kelan, on est bien content pour lui, surtout parce qu’on ne voit pas trop ce qu’on pourrait dire d’autre.

# Noah Vonleh et Zach Norvell signent aux Bulls pour faire le nombre au training camp

Deux joueurs qui débarquent pour un an et de façon non-garantie. Traduction ? Besoin de viande pour le training camp et on verra pour la suite si jamais vous êtes bien sages et bien en forme. Un peu dur pour Noah Vonleh, bien inscrit dans le paysage NBA depuis cinq ans mais qui connaîtra déjà sa… septième franchise depuis 2015.

# Nik Stauskas est de retour au pays, les Bucks tiennent leur sniper d’élite 

Après l’échec du sign and trade pour Bogdan Bogdanovic, les Bucks se rabattent donc sur sa version Wish puisque c’est l’inénarrable Nik Stauskas aka Sauce Castillon qui rejoint le Wisconsin. Le n°8 de la Draft 2014 est de retour en NBA après avoir déjà pas mal voyagé dans la Ligue et au sortir d’une escale d’un an en Espagne avec Baskonia.

# Les Raptors coupent Dewan Hernandez, la concurrence avec Alex Len était trop forte

Les fans ont cru un instant qu’il deviendrait le pivot titulaire de leur équipe après les départs de Marc Gasol et Serge Ibaka? Heureusement les dirigeants de Toronto ont réagi en prolongeant Chris Boucher et en attirant les All-Stars Aron Baynes et Alex Len, ce qui pousse donc ce bon vieux Dewan vers la sortie. Six petits matchs en NBA, 2,3 points, 2,3 rebonds, on te dit pas merci et on te dit même pas bonne chance pour la suite.

# Derrick Walton Jr. atterrit à Philly pour un an non-garanti

L’ancien meneur du Heat, des Clippers et très rapidement des Pistons se voit offrir une petite chance d’intégrer le roster de Glenn Rivers. Petit format, il aura probablement un choc quand il verra qu’à Philly les meneurs de jeu mesurent 2m08 et pèsent 110 kilos. Soit 25 centimètres et 25 kilos de plus que lui, tout de même.

# Kostas Antetokounmpo et les Lakers, ça continue

Si le grand frère se fait désirer dans le Wisconsin, Kostas, lui, n’a pas les moyens de faire la diva et s’est donc réengagé avec les >Lakers via un two-way contract. Pour rappel, la saison passée Kostas c’est 14,1 points et 7,9 rebonds en 38 matchs, mais avec les Lakers de… South Bay. Avec les grands ? Cinq bouts de matchs, et rien qui annonce un quelconque changement cette saison dans la tête de Frank Vogel.

Voilà pour le tour d’horizon complet des petites signatures de la nuit. Peu d’afflux sanguin entre les jambes mais comme on dit, ce n’est pas la taille du contrat qui compte, à part pour Latrell Sprewell bien sûr.

Source texte : Twitter

1 Comment

1 Comment

  1. Elstir

    27 novembre 2020 à 11 h 54 min at 11 h 54 min

    Je me suis fait avoir par la putatàcliquerie du titre ^^.
    Bien joué trashtalk !!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top