Bucks

Officiel : Nik Stauskas est de retour en NBA… à Milwaukee : les Bucks récupèrent le Bogdanovic de Wish, c’est déjà ça

Nik Stauskas 27 novembre 2020

SAUCE CASTILLO IS BACK !!!

Source image : YouTube

Après l’échec cuisant autour du sign and trade de Bogdan Bogdanovic, finalement resté à Sacramento avant de faire ses valises pour… Atlanta, faut suivre, les Bucks se sont finalement rabattus sur un autre genre de sniper. Nik Stauskas is back en NBA après une pause espagnole d’un an, et les Bucks accueillent donc à bras ouverts (bof) le n°8 de la Draft 2014. Au mieux c’est une belle recrue, au pire on aura bien rigolé cinq minutes.

Il est de retour ! Sauce Castillo is back ! L’homme au surnom le plus étrange de la Ligue – né un soir de sa saison rookie après une erreur de traduction automatique – fait donc son grand comeback dans la Ligue après une escale d’un an à Baskonia. Après les Kings, les Sixers, les Nets, les Blazers et les Cavs, ce sont donc les Bucks qui auront l’immense chance de profiter du flow intersidéral du shooteur canadien. L’échec Bogdan Bogdanovic a encore du mal à passer dans le Wisconsin ? Pas de problème, Nik est là pour vous faire passer à autre chose et ses sorties de banc seront scrutées de près par tous les adorateurs NBA.

Il est donc là le shooteur des Kings que Milwaukee voulait tant, ou presque. 6,8 points, 2,1 rebonds et 1,5 passe de moyenne en carrière, quasiment 10 pions de moyenne à son pic en 2017 avec les Sixers, mais un joueur qui pourrait finalement coller avec la NBA 3.0, qui plus est dans le système d’un Mike Budenholzer qui n’aime rien de moins que filer des spots ouverts à ses shooteurs. Connaissant le garçon ? Peu de chances d’assister à une explosion car les déceptions se sont enchainées à son égard depuis six ans, mais sait-on jamais, la petite flamme qui brûle dans le coeur de Sauce Castillo pourrait se raviver et nous offrir des soirées klaythompsonesques.

A défaut de records individuels, il y aura donc du spectacle et des sourires cette saison dans le Wisconsin. L’un des chouchous de la rédac is back pour faire du sale, et pourquoi pas faire oublier à ses nouveaux patrons leur amateurisme en matière de timing. Rendez-vous dans quelques semaines pour hurler notre joie devant le NBA League Pass, cette journée ne pouvait pas mieux commencer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top