One-on-One

Salut Giannis Antetokounmpo, comment ça va ? Bon alors, on la signe cette supermax extension ou pas ?

giannis antetokounmpo 23 juillet 2020

La grande question de l’intersaison.

Source image : NBA League Pass

Étrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Au programme aujourd’hui, le double MVP, le Défenseur de l’Année, le Freak, et celui qui n’a toujours pas atteint les Finales NBA.

On taquine, on taquine. Mais quand on domine les débats en saison régulière, les attentes en Playoffs sont forcément très élevées et Giannis n’a pour l’instant pas réussi à y répondre. Deux titres de MVP, deux fois leader de la meilleure équipe de saison régulière, mais deux éliminations prématurées qui laissent planer le doute sur l’avenir du Freak à Milwaukee. 

Giannis Antetokounmpo est dans tous les esprits aujourd’hui. Il n’est pas (encore) agent libre, il n’a pas demandé à être transféré, mais tout le monde ou presque garde le Freak dans un coin de sa tête. Car la décision qu’il va prendre prochainement aura un impact sur l’ensemble de la NBA. On le sait, on l’a assez répété, Giannis est aujourd’hui éligible à une supermax extension, le genre de contrat qui lui permettrait de décrocher un énorme pactole et aux Bucks de souffler un grand coup, eux qui veulent évidemment tout faire pour conserver leur superstar. La deadline, c’est le 21 décembre, la veille de l’ouverture de la prochaine saison. Si Antetokounmpo choisit de prendre le stylo pour la signer, toutes les manœuvres réalisées à travers la Ligue pour se positionner sur le dossier Giannis en 2021 deviendront périmées, même si d’autres gros agents libres pourraient bientôt se retrouver sur le marché. Dans le cas contraire par contre, la course au Freak sera intense en vue de la prochaine Free Agency. On a eu la Free Agency de LeBron en 2010. Celle de Kevin Durant en 2016. Est-ce qu’on aura celle du Freak en 2021 ? Antetokounmpo a la possibilité de changer le paysage NBA, car on parle quand même d’un gars qui vient d’intégrer le cercle VIP composé de Michael Jordan et Hakeem Olajuwon, les deux autres joueurs à avoir remporté le MVP et le titre de Défenseur de l’Année lors de la même saison. Ça vous classe un homme. Alors évidemment, va falloir step-up en Playoffs, où le Heat a su mettre en lumière les limites actuelles de Giannis et des Bucks en général. Cette série face à Miami – durant laquelle Antetokounmpo s’était blessé – trotte peut-être encore dans la tête du Freak, le vainqueur de l’Est faisant partie des candidats sérieux pour le recruter dans quelques mois (même avec l’extension de Bam Adebayo).

Rentré en Grèce – son pays natal – durant l’intersaison histoire de prendre du bon temps avec sa petite famille sans oublier de transpirer un peu, Giannis est constamment resté en contact avec la franchise de Milwaukee, en surveillant bien évidemment les mouvements de l’intersaison. On imagine qu’il a été ravi d’apprendre l’arrivée de Jrue Holiday, par contre la débâcle Bogdan Bogdanovic a probablement eu plus de mal à passer. Le Freak voulait le Serbe dans son équipe pour la saison à venir mais ce dernier ne portera pas les couleurs des Bucks. Est-ce que ce sign & trade foiré deviendra un « What If » dans un potentiel départ du Freak, ou juste une anecdote sans importance une fois que Giannis aura prolongé ? On ne peut pas répondre à cette question aujourd’hui, car personne ne sait ce que va décider Antetokounmpo. D’après les dernières infos, les Daims seraient confiants par rapport à leurs chances de prolonger Giannis au supermax. Selon certains insiders, le gros package lâché pour obtenir Jrue Holiday (George Hill, Eric Bledsoe, trois choix de premier tour de draft, deux pick swaps) ne serait pas une manœuvre pour véritablement tenter de convaincre le Freak de prolonger, mais un signe montrant que le MVP aurait donné des indications positives concernant sa prolongation. Et les Bucks tentent donc de blinder l’effectif à côté de lui pour gagner maintenant sans forcément trop penser au futur. Cela a du sens, car lâcher autant d’éléments à la Draft, c’est risqué pour l’avenir de la franchise si Giannis décide de faire ses valises. On verra dans les semaines à venir si cette théorie tient la route ou non.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 50%
  • Jauge de hype actuelle : 90%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 100%
  • Celui qu’il aimerait devenir : un Giannis Antetokounmpo bagué
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : Angelos Charisteas, héros grec de l’Euro de foot 2004 mais aujourd’hui aux oubliettes

Giannis Antetokounmpo a une grosse décision à prendre. Va-t-il mettre fin aux spéculations tout de suite en signant sa supermax extension ? Va-t-il attendre pour éventuellement tester ses options en 2021 et ainsi faire transpirer tout le Wisconsin ? Réponse le 21 décembre au plus tard.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top