Heat

Bim Bam Boum, le Heat prolonge Bam Adebayo pour 5 ans et 163 millions : Giannis ou pas, Miami sécurise son pivot All-Star !

Le Heat a finalement décidé de poser l’offre sur la table dès cette année !

Source image : NBA League Pass

Après De’Aaron Fox, Donovan Mitchell et Jayson Tatum, c’est au tour de Bam Adebayo de décrocher le pactole. Comme ses copains de la Draft 2017, le pivot du Heat a finalement reçu sa grosse prolongation de contrat. Et c’est mé-ri-té.

C’est Shams Charania de The Athletic qui a balancé la bombe juste avant le passage de Manu Macron à la TV, avant que ce ne soit officialisé un peu plus tard par Zach Lowe d’ESPN. Le Heat et Bam Adebayo ça continue, avec une prolongation de cinq ans pour 163 millions de dollars, un montant pouvant grimper jusqu’à 195,6 millions selon les critères All-NBA. Une prolongation qui tombe avant même qu’un certain Giannis Antetokounmpo n’annonce sa décision par rapport à sa potentielle Free Agency, lui qui est éligible à une supermax extension durant l’intersaison. Parce que oui, on pensait que les deux dossiers étaient intimement liés. Voulant se positionner sur le Freak en 2021 quand ce dernier sera potentiellement agent libre, le Heat a jusqu’ici toujours fait des choix en ayant la Free Agency de l’année prochaine en tête. Traduction, on fait ce qu’il faut pour garder le max de cap space afin d’attirer le double-MVP si jamais il est disponible. En gros, ça signifie des deals qui sautent en 2021 ou avec des team option, mais aussi une attente concernant la prolongation de contrat de Bam Adebayo. Attente qui est donc terminée désormais. Si le Heat avait patienté jusqu’à l’année prochaine pour offrir cette extension, il aurait eu la marge salariale nécessaire pour offrir un contrat max à Giannis. Mais ce n’est désormais plus le cas, et Pat Riley devra se débrouiller autrement s’il souhaite acquérir le Freak. Mais alors pourquoi avoir prolongé Bam si vite ? Probablement pour ne pas le froisser, en lui montrant qu’il ne passe pas derrière Antetokounmpo. En voyant Fox, Spida et Tatum être récompensés par leur franchise respective, Adebayo attendait la même offre de la part de Patoche. Forcément, cela a rajouté un coup de pression sur les épaules de Riley, qui a finalement estimé que c’était la meilleure chose à faire pour son équipe. Peut-être qu’il a un plan machiavélique en tête, peut-être que les dernières rumeurs à travers la NBA indiquent qu’une supermax extension de Giannis est sur le point de tomber. On verra mais ce qui est certain, c’est que le Heat a privilégié son jeune pivot All-Star.

Et cette grosse prolongation est justifiée. Participant à son premier match des étoiles en 2020, membre de la deuxième équipe défensive de la saison et en pleine progression, Adebayo fait partie des joueurs qui pèsent lourd en NBA aujourd’hui. On l’a vu en Playoffs, le mec est une bête et possède un potentiel all-around impressionnant. Ses stats en saison régulière ? 15,9 points (à 55,7% au tir), 10,2 rebonds, 5,1 passes décisives, 1,3 contre, 1,1 interception. Des chiffres qui montent dans les 18-10 en postseason, où Bam a évidemment joué un très grand rôle dans le superbe parcours du Heat, finaliste face aux Lakers. On se rappelle de son block énorme sur Jayson Tatum et de son fameux Game 6 face aux Celtics en Finales de Conférence Est (32 points, 14 rebonds, 5 passes), où il a véritablement propulsé son équipe vers les sommets. Sa polyvalence, qu’elle soit offensive ou défensive, est au cœur du système d’Erik Spoelstra et de la réussite de Miami, lui qui peut ressembler à un point center en attaque tout en défendant des arrières en défense. Le genre de profil assez unique que tout le monde aimerait avoir dans son équipe. Son intensité et son impact physique symbolisent en plus parfaitement la Heat Culture, qui détient là un joyau pour les années à venir.

23 ans, tout l’avenir devant soi, et un avenir qui doit se dérouler à Miami dans les meilleures conditions. C’est pourquoi Pat Riley a décidé de prendre soin de sa pépite, même si ça signifie sacrifier du cap space en vue de la Free Agency 2021.

Source texte : The Athletic / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top