Bucks

Giannis Antetokounmpo et la supermax extension : zoom sur le gros dossier de l’intersaison, par ici tous les détails

C’est pour 2020 ? 2021 ? Jamais ?

Source image : NBA League Pass

C’est un dossier qui fait l’actu de la NBA depuis des mois et qui va être de plus en plus au centre des débats. Ce dossier, c’est la supermax extension de Giannis Antetokounmpo. Les Bucks vont la mettre sur la table durant la prochaine intersaison, et le Freak aura un choix à faire : prolonger tout de suite ou être agent libre en 2021. C’est l’heure d’analyser cette situation et les enjeux qu’elle recouvre en détail. 

La saison 2020-21 des Bucks se déroulera-t-elle sous un nuage menaçant dans le ciel de Milwaukee ? Vous savez, le genre de saison où la pression est démultipliée car une superstar peut potentiellement faire ses valises lors de l’été suivant, et où les rumeurs s’enchaînent les unes après les autres. Ces dernières années, on a vécu ce scénario avec des superstars comme LeBron James et Kevin Durant, on pourrait désormais le vivre avec Giannis Antetokounmpo, qui va donc rentrer dans la dernière année de son contrat actuel. La Free Agency 2021, souvent considérée comme la Free Agency de Giannis, pourrait ainsi faire basculer l’équilibre de la NBA et plusieurs franchises ont déjà organisé leur salary cap de manière à pouvoir véritablement se positionner sur le dossier dans quelques mois. Que les fans des Bucks se rassurent, on n’en est pas encore là et on connaît tous l’attachement du Freak envers Milwaukee. Cependant, les échecs récents des Daims en Playoffs peuvent mettre en doute l’avenir du double MVP (et Défenseur de l’Année) dans le Wisconsin. On a donc deux possibilités à l’heure de ces lignes. Ces doutes peuvent se volatiliser si Antetokounmpo décide de signer cette fameuse supermax extension pour prolonger l’aventure sur le long terme, ou s’accentuer dans le cas contraire. On aura la réponse dans les semaines à venir.

Il y a plusieurs éléments à avoir en tête concernant la supermax extension de Giannis. Le premier, c’est évidemment la différence de billets verts entre une prolongation avec Milwaukee et la signature d’un contrat dans une autre franchise. L’avantage pour les Bucks, c’est qu’ils pourront offrir en gros 80 millions de dollars garantis en plus par rapport à la concurrence : 221,6 millions de dollars sur cinq ans, avec un salaire annuel de plus de 44 millions, contre 140,8 millions sur quatre ans, avec un salaire annuel d’environ 35 millions. Voici les derniers chiffres d’ESPN, qui prennent en compte le salary cap mis à jour, c’est-à-dire un salary cap similaire à celui de l’an passé (109 millions). Bien entendu, on peut se dire que cette grosse différence de 80 millions s’explique en grande partie par le fait qu’il y ait une année en moins sur le contrat (année qui pourra être rattrapée sur le prochain deal de Giannis, potentiellement au max aussi), mais la différence pèse forcément aujourd’hui, sans doute encore plus vu le contexte économique actuel. C’est notamment pour aider les franchises à conserver leur star que la supermax extension a été mise en place, pour favoriser la fidélité en quelque sorte, en particulier pour les petits marchés qui possèdent moins d’arguments que les gros. Ça ne veut pas dire que ça marche (coucou Anthony Davis) et ça peut même avoir un effet retour de flamme dans certains cas (genre les Wizards qui se retrouvent menottés financièrement avec John Wall), mais pour Milwaukee aujourd’hui, ça reste un avantage non négligeable. Par contre, le désavantage pour les Bucks, c’est que Giannis n’a aucune urgence pour signer cette prolongation sachant que l’offre sera toujours sur la table à l’intersaison 2021. En effet, la supermax extension, ce n’est pas à prendre ou à laisser. Le Freak ne laissera pas filer d’argent s’il refuse de prolonger dans quelques semaines. Et si vous pensez qu’une grosse blessure la saison prochaine peut coûter cher à Giannis, il suffit de regarder la jurisprudence Kevin Durant. Un tendon d’Achille pété, mais un contrat max à la clé. Alors si l’on excepte le scénario d’une attaque extraterrestre dans les mois à venir, Antetokounmpo aura toujours l’occasion de signer la supermax extension en 2021. Du coup, on peut se demander quel est l’intérêt pour le Freak de signer tout de suite, et donc de fermer ses options en tant qu’agent libre tout en lâchant son principal moyen de pression sur les Bucks pour qu’ils améliorent l’effectif.

Le deuxième élément principal qu’il faut garder à l’esprit, c’est qu’il y a une deadline. Oui oui. Contrairement aux prolongations de contrats traditionnelles, Giannis et les Bucks ne pourront pas décider de prolonger l’aventure pendant la prochaine campagne. C’est quelque chose qui doit se faire avant le 22 décembre, date de l’Opening Night. On part donc sur une fenêtre d’environ un mois pour signer la supermax extension. C’est un détail important car ça signifie qu’Antetokounmpo va réfléchir puis décider en ayant comme dernier souvenir en tête la défaite cuisante en demi-finale de Conférence Est face au Miami Heat, qui est accessoirement l’un des candidats très sérieux pour signer Giannis dans quelques mois. Pas top pour les Daims. Malgré ça, Zach Lowe d’ESPN nous indique que les Bucks sont confiants concernant une signature de leur superstar avant la saison 2020-21, et on peut de toute façon compter sur eux pour aller jusqu’au bout du contrat du Freak, même s’il refuse la supermax extension. Un transfert pour éviter de le perdre contre peanuts ? Ça n’arrivera pas (sauf demande de Giannis). Pas quand on possède un talent générationnel comme Giannis Antetokounmpo, peu importe le risque. Tout ça pour dire que le Grec jouera toute la saison prochaine dans le Wisconsin, ça c’est sûr à 99%. Par contre, son choix de prolonger maintenant ou d’attendre va avoir des conséquences qui dépassent clairement les frontières de Milwaukee. S’il décide de devenir agent libre en 2021, les équipes qui se préparent pour lui offrir le max vont continuer à… se préparer en surveillant bien leurs comptes. Mais s’il décide – de façon assez surprenante il faut bien l’avouer – de signer la supermax extension dès l’intersaison 2020, ça va forcément changer la donne à travers la Ligue sachant qu’un certain nombre de franchises organisent aujourd’hui leurs transactions (Heat donc, mais aussi les Mavericks par exemple) en supposant qu’il sera disponible dans quelques mois.

Alors, ça signe la supermax extension ou Giannis va-t-il tester la Free Agency en 2021 ? C’est la question de la mort du côté de Milwaukee, même si certains envisagent un troisième scénario. Brian Windhorst d’ESPN imagine par exemple une prolongation du Freak aux Bucks, mais en gardant la porte ouverte à un potentiel transfert après une saison (un joueur prolongé au supermax ne peut pas se faire transférer l’année qui suit la signature) si jamais ça capote. Un genre d’accord de principe, similaire à celui entre Paul George et Oklahoma City. Enfin, on peut aussi imaginer la signature d’un contrat court. Pas vraiment les scénarios les plus plausibles, mais sait-on jamais. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top