Suns

Officiel, Elie Okobo finalement coupé par les Suns : voilà ce que ça fait de se retrouver dans un roster candidat au titre

Elie Okobo 24 novembre 2020

Elie OkoGOAT est désormais free agent, alors à vos offres et plus vite que ça.

Source image : YouTube/France 3 Pau

Les Suns continuent leur ménage de printemps, ou plutôt d’automne. Avec l’arrivée de Langston Galloway, l’effectif avait un joueur de trop et il fallait donc faire un choix : les Soleils ont malheureusement choisi de couper… notre Français Elie Okobo

Celle là, on la sentait venir. Avec la signature de Chris Paul dès les premières heures après l’ouverture des transferts puis la récente arrivée d’E’Twaun Moore en provenance des Pelicans, on avait déjà du mal à imaginer une place pour notre Frenchie Elie Okobo au sein de ces Suns version 2020-21… mais on pouvait toujours y croire. Mais la nuit dernière, quand on a appris la signature de Langston Galloway dans l’Arizona publiée par Michael Scotto de Hoops Hype, information relayée par Langston lui même, on savait que les carottes était cuites pour le copain Elie. Et c’est ce que nous a confirmé John Hollinger de The Athletic : alors que son contrat de 1,6 million de dollars aurait été garanti à Phoenix à partir de jeudi, les Suns ont décidé de couper Okobo. Pas cocorico ça. Les Soleils réalisent au passage un très bon coup avec l’arrivée de Galloway. Le meneur/arrière shooteur qui sort d’une saison intéressante avec les Pistons signerait en plus pour un contrat minimum vétéran d’après John Gambadoro, journaliste d’Arizona Sports. Les Suns conserveraient donc en plus leur bi-annual exception, même s’ils ne semblent pas partis pour pouvoir l’utiliser. En effet, avec l’arrivée de Galloway, le roster était composé de 16 joueurs pour… 15 places, et c’est ce qui a poussé le front office de Phoenix à couper notre Elie Okobo national.

Clap de fin pour Elie chez les Soleils. Drafté en 2018 en tout début de deuxième tour (31ème), l’ancien de Pau-Lacq-Orthez n’a jamais vraiment réussi à s’imposer dans l’Arizona. Avec la concurrence qui jouait à son poste durant ses deux saisons, Okobo a très peu starté – 19 fois en 108 matchs – et quitte la chaleur de Phoenix avec des statistiques moyennes : 4,8 points, 1,7 rebond, 2,2 assists. On peut regretter le fait qu’Elie aurait surement beaucoup appris aux côtés d’un futur Hall of Famer comme Chris Paul qui lui aurait fait gagner de la maturité à vitesse grand V, mais on va positiver et se dire que c’est peut être un mal pour un bien pour notre Français. Aux Suns et vu les embouteillages à la mène, Elie n’aurait pas eu beaucoup de temps pour s’exprimer et il peut donc partir serein vers de nouveaux horizons qui lui laisseront des minutes pour montrer toute l’étendue de son talent. Véritable bosseur, le natif de Bordeaux a progressé au shoot extérieur cette saison (35% contre 29% la saison précédente) et a montré par séquences un vrai QI basket et une belle intelligence défensive. En tout cas, après Ian Mahinmi et Nicolas Batum, c’est un français de plus qui se retrouve sur le marché des agents libres. Si Nico devrait rejoindre un contender dans les jours qui viennent et que le profil de vétéran de Ian pourrait apporter un paquet d’expérience à pas mal de franchises, on souhaite de tout cœur que notre Elie trouve un projet dans lequel il pourra s’épanouir et emmagasiner du temps de jeu.

A 23 ans, Elie Okobo est donc coupé par les Suns et se retrouve agent libre non restrictif. Petite annonce à toutes les franchises de NBA : jeune joueur talentueux avec un caractère de bosseur et une grande envie de progresser recherche équipe ambitieuse, alors sautez sur l’occasion. 

Source Texte : Twitter – Michael Scotto / John Hollinger / John Gambadoro

1 Comment

1 Comment

  1. Matt

    25 novembre 2020 à 6 h 24 min at 6 h 24 min

    Rockets!! Rivers🛫. okobo🛬

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top