Knicks

Officiel, Ed Davis quitte déjà les Knicks direction le Minnesota : quatre jours pour visiter New York, c’est un peu short non ?

Thierry Henry

La tête des Wolves quand ils vont mettre KAT en poste 4 rien que pour dire « Regardez on a une raquette KAT – Davis ».

Source : Youtube

Nouvelle nuit sur Twitter pour la planète NBA en ces périodes mouvementées, nouvelle Woj Bomb. Echange incroyable entre les Knicks et les Wolves, Ed Davis part dans le Minnesota et croise Omari Spellman, Jacob Evans et un second tour de draft qui débarquent pour leur part à Manhattan. 

Comme disait Claude François, ça arrive et ça repart. Pas totalement sûr que ce soit les bonnes paroles mais elle nous arrangeaient bien pour commencer ce petit papier matinal. Comme nous l’apprend Adrian Wojnarowski d’ESPN, Omari Spellman, Jacob Evans et un futur pick de second tour de draft arriveraient chez les Knicks en échange de Ed Davis qui fait lui le chemin inverse vers le Minnesota. A peine quatre jours après être arrivé à Manhattan en provenance du Jazz, le bon Ed n’a même pas eu le temps de visiter la statue de la Liberté et de prendre des photos en haut de l’Empire State Building qu’il doit déjà prendre son billet d’avion pour repartir dans le froid. Destination Minneapolis, en espérant pour lui qu’il y reste cette fois-ci, même si pour le coup ça semble être le dernier arrêt de son road-trip américain des derniers jours. Les Wolves accueillent donc ce pivot vétéran de 31 ans qui pourra apporter son expérience dans un effectif dirigé par des joueurs de moins de 25 ans ,Karl-Anthony Towns, D’Angelo Russell et le petit nouveau Anthony Edwards pour ne pas les nommer. En back-up de KAT, Davis tentera de relancer la machine après une saison compliquée sous le maillot du Jazz, et devrait en tout cas apporter ses conseils et son savoir d’ancien de la Ligue au franchise player des Loups.

Du côté des Knicks, on fait le ménage et on continue cette Free Agency 2020 à marquer au fer rouge pour les fans new-yorkais (non). Arrivée du pivot Omari Spellman et de l’arrière Jacob Evans, tous deux à Golden State au début de saison dernière, puis tous deux transférés à Minnesota dans le trade entre D’Angelo Russell et Andrew Wiggins, on espère juste que les Tic&Tac de la NBA s’apprécient. N’ayant pas joué une seule minute avec les Loups, Spellman avait pourtant eu quelques minutes intéressantes dans la baie de San Francisco (7,6 points, 4,5 rebonds et 1 passe de moyenne) et pourra apporter de l’impact physique quand Mitchell Robinson ira souffler un peu sur le banc. S’agissant de son comparse Evans, il avait beaucoup moins compté chez les Warriors avec 4,7 points, 1,7 rebond et 1,1 passe de moyenne et souffrira sûrement plus de la concurrence existante dans le backcourt des Knicks. Oui, vous avez bien lu « concurrence existante » et « Knicks » dans la même phrase. Pour Leon Rose, il va falloir encore se creuser le crâne sur le marché puisqu’avec l’arrivée de nos deux inséparables, l’effectif des Knickerbockers compte ce matin seize joueurs alors qu’il n’y a que quinze places. On devrait donc s’attendre à un nouveau départ dans les prochaines heures mais on rappelle seulement la règle à Leon : pas le droit de séparer Omari et Jacob.

Nouveaux arrivants du côté du Madison Square Garden avec Omari Spellman et Jacob Evans et dans le même temps, un nouveau vétéran qui débarque à Minneapolis pour mettre un peu d’ordre d’un effectif des Timberwolves qui ressemble plus à une classe de CE2 qu’a une équipe professionnelle de basket. On espère juste qu’Ed a le BAFA. 

Source : Twitter – Adrian Wojnarowski

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top