Knicks

Officiel : Ed Davis transféré du Jazz aux Knicks avec deux choix de draft, New York enfin de retour au premier plan (ou pas)

Ed Davis

ED quitte les montagnes de Salt Lake City pour rejoindre la Grosse Pomme.

Source image : YouTube

Le monde de la NBA se prépare au début de la Free Agency, mais ce n’est pas pour autant que les transferts s’arrêtent. Jeudi, le Jazz et les Knicks ont trouvé un accord qui envoie l’intérieur Ed Davis à New York, avec du choix de draft en prime.

Ce n’est pas le transfert de l’année, loin de là, mais c’est un échange qui mérite quand même son petit papier. Si l’on en croit Adrian Wojnarowski d’ESPN, Ed Davis quitte donc les Mormons pour rejoindre la Grosse Pomme, le Jazz ajoutant en plus deux choix de second tour de Draft 2023 contre trois Twix et deux Mars. Comme les Knicks ont une belle marge salariale sur cette intersaison, ils peuvent accueillir le salaire de Davis sans lâcher un joueur en échange. Résultat pour Utah, ça libère cinq millions de dollars dans la masse salariale, ce qui compte pour les Mormons étant donné qu’ils sont sur quelques dossiers importants en ce moment. Déjà, comme le rappelle Woj, il y a le contrat de Jordan Clarkson qui arrive à expiration et on imagine que le Jazz souhaite le prolonger vu le boost qu’il a apporté au scoring en sortie de banc la saison dernière. Pour rappel, la franchise d’Utah n’est pas limitée dans ses dépenses pour re-signer Clarkson car elle possède ses Bird Rights, par contre elle cherche à éviter la luxury tax (pour notamment avoir la full mid-level exception) et ces cinq millions en moins font donc du bien. Ensuite, Donovan Mitchell et Rudy Gobert sont éligibles à de grosses extensions de contrat. Le premier devrait prolonger sans problème mais concernant Rudy, il y a plus d’incertitudes, le Français pouvant potentiellement décrocher une supermax extension.

Pour les Knicks, c’est toujours une bonne chose de récupérer des choix de draft gratos et concernant Ed Davis, on parle d’un vétéran apprécié qui peut faire du bien malgré une saison 2019-20 compliquée à Salt Lake City. Entre bobos et temps de jeu très limité, Davis n’a pas vraiment pesé. Pour rappel, chez les Blazers et aux Nets entre 2017 et 2019, l’ami Ed apportait du 6 points – 8 rebonds à 60% au tir en un peu moins de 20 minutes en sortie de banc. Le genre de contribution qui est plutôt intéressante, production qui a cependant chuté à 1,8 point et 3,8 rebonds en même pas 11 minutes de jeu chez le Jazz. Davis va donc essayer de se relancer dans la Big Apple, à condition évidemment que les Knicks le conservent. Car d’après Marc Berman du New York Post, il y a actuellement un débat dans le bureau du nouveau président Leon Rose, qui envisagerait de couper la nouvelle recrue…

On va évidemment garder un œil sur le dossier, mais conserver Ed Davis pendant une saison (il rentre dans sa dernière année de contrat) pourrait être une bonne chose pour l’effectif new-yorkais, Davis pouvant apporter son expérience à des jeunots comme Mitchell Robinson et Obi Toppin.

Source texte : ESPN / New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top