Thunder

Trevor Ariza est le recordman du monde… des transferts : dixième trade, le gars ne défait jamais sa valise

Trevor Ariza

Le dressing ne doit pas être un critère principal quand Trevor cherche une nouvelle maison. Aucune utilité.

Source image : youtube

Ce week-end, un nouveau record NBA est tombé : après avoir été transféré à trois reprises en moins d’une semaine, Trevor Ariza arrive à Oklahoma City. Avec dix trades au compteur, il devient donc le joueur le plus transféré de l’histoire de la Ligue. Ça compte dans le palmarès ça ?

Le dimanche à Portland, le lundi à Houston, le mercredi à Detroit, le samedi à Oklahoma City. Non, ne vous y trompez pas, ce n’est pas la tournée des prochains concerts de Drake ni même les paroles d’une chanson de Lorie racontant un road trip aux States – on vous laisse relire le début de la phrase en poussant la chansonnette comme la chanteuse des années 2000, vous verrez que ça passe – mais bien le résumé des derniers jours de Trevor Ariza. L’ailier débarque en effet à OKC avec Justin Jackson dans le deal à trois équipes qui a vu James Johnson partir aux Mavericks et Delon Wright arriver à Detroit – oui oui, le Michigan accueille aussi des arrières. À 35 ans, Trevor devrait bientôt penser à renouveler son passeport rempli de tampons, puisqu’il vient tout simplement d’être tradé pour la dixième fois de sa carrière, record NBA battu, comme nous l’indique Clutch Points sur Twitter. Il doit avoir un paquet de miles sur sa carte American Airlines. Bon, soyons clairs, même s’il a été quelques heures un joueur des Pistons, on ne peut pas considérer qu’il a joué avec Detroit, donc on ne compte pas les copains de Motor City. Mais en 16 ans de carrière, entre les trades et les signatures en tant qu’agent libre, Athreeza a tout simplement porté le maillot de… neuf équipes différentes, dix s’il joue avec le Thunder cette saison. À côté, Dwight Howard peut aller se rhabiller.

35 printemps, une dizaine de franchises au compteur, deux Finales NBA, un titre avec les Lakers en 2009 : pas de doute, s’il devait rester à OKC, c’est un homme d’expérience que vient de récupérer le Thunder pour accompagner la franchise dans sa reconstruction. Bien qu’il n’ait plus ses jambes d’il y a dix ans, le choix 43 de la Draft 2004 a montré la saison dernière avec Portland qu’il pouvait encore assumer une place dans le cinq majeur d’une franchise NBA et apporter sa qualité au shoot extérieur et ses compétences de fort défenseur. Un vétéran dont la franchise du Tonnerre aurait bien besoin, elle qui collectionne les picks de draft, qui construit son avenir autour de Shai Gilgeous-Alexander et qui vient d’officialiser Mark Daigneault, un head coach de l’âge de… Trevor. Reste donc à voir ce que nous concocte Sam Presti concernant le bon TA mais dans le doute on imagine qu’Ariza ne devrait pas défaire sa valise tout de suite. Une folle envie de voyage est si vite arrivée, ce n’est pas à lui qu’on va l’apprendre.

Avec dix trades en carrière, Trevor Ariza aura vu du pays, et s’apprête sauf nouveau transfert à porter le maillot d’OKC pour sa 17e saison en carrière. Belle longévité pour Trev, qui ne s’arrêtera pas avant d’avoir fait au moins la moitié des franchises de la Ligue. Plus que cinq, courage !

Source texte : Twitter – Clutch Points

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top