One-on-One

Salut Devonte’ Graham, comment ça va ? Vu sa campagne sophomore, le garçon va sûrement très bien

Devonte Graham

Le mec a ex-plo-sé !

Source image : YouTube

Étrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Focus aujourd’hui sur Devonte’ Graham, qui a progressé comme un dingue dans sa deuxième saison NBA.

Arrivé sur la pointe des pieds dans la Grande Ligue en 2018, Devonte’ Graham a fait tourner quelques têtes la saison passée du côté de Charlotte. Car s’il y a bien un sophomore qui a réalisé un très gros jump par rapport à sa campagne rookie, c’est lui. Ça méritait bien qu’on zoome sur la pépite des Hornets.

Brandon Ingram, Bam Adebayo, Luka Doncic, Jayson Tatum. Voici les grands noms qui ont occupé les premières places au classement du Most Improved Player dévoilé il y a environ deux mois. Du beau monde, vous en conviendrez. Et vous savez qui complète le Top 5 ? Un certain Devonte’ Graham, un blaze qui ne disait sans doute pas grand-chose à beaucoup de monde avant le début de la saison passée. En même temps, on parle d’un 34è choix de Draft qui a notamment goûté à la G League lors de son année rookie, année au cours de laquelle il a tourné à 4,7 points (34,3% au tir) en 14,7 minutes et 46 matchs au total. Pas vraiment le genre de Frelon qui est prêt à piquer mais l’histoire fut donc bien différente en 2019-20. 18,2 points (38,2% au tir, 37,3% du parking) de moyenne avec 7,5 assists en un temps de jeu largement élargi (plus de 35 minutes) après le départ de Kemba Walker, bonjour le leap. Évoluant d’abord en sortie de banc puis aligné en lieu et place de Dwayne Bacon dans le backcourt avec la recrue Terry Rozier à ses côtés, Graham est tout simplement rentré dans une nouvelle dimension. Du scoring, des banderilles en rafale, de la création et surtout beaucoup de fun, voilà ce qu’a offert Devonte’ aux fans du Spectrum Center. On se rappelle notamment de son carton à 40 pions sur le parquet de Brooklyn un soir de décembre, de son coup de chaud face aux Pacers avec 35 unités au compteur quelques semaines plus tôt, de son match à 27 points et 13 caviars début 2020 pour porter les Hornets vers une victoire à Dallas, ou encore de ses exploits dans le clutch. Le jeunot a même égalé le record de franchise pour le plus grand nombre de tirs primés marqués dans un match, avec dix (face aux Warriors début décembre). Petite dédicace à Kemba. Évidemment, il y a aussi eu du déchet au milieu de tout ça, n’oublions pas qu’on parle d’un joueur de deuxième année, mais personne ne s’attendait à voir une version aussi kiffante de Devonte’ Graham. Et si les Frelons ont terminé avec un meilleur bilan que prévu (23 victoires pour 42 défaites, dixième place à l’Est), c’est notamment grâce à lui.

Pour l’exercice à venir, Devonte’ Graham va forcément vouloir confirmer son ascension, mais on sait que c’est souvent plus dur de confirmer. Les défenses avaient déjà commencé à s’adapter en cours de saison et elles sont désormais prévenues : ce mec-là, il sait vraiment jouer à la balle orange. Comme toujours, la progression passera par le travail. Corriger les points faibles – comme son jeu mi-distance – pour repousser les limites, et continuer à faire ce qu’il sait faire de mieux : dégainer de loin.

« Vous ne pouvez pas négliger les secteurs qui vous permettent d’être là où vous êtes. Il doit continuer de beaucoup tirer à 3-points en sortie de dribble. C’était l’un de ses points forts l’année dernière. Il peut améliorer sa distance de tir, certains meneurs actuels ne sont pas juste derrière l’arc, ils tirent de plus loin.

Mais les équipes vont vouloir le diriger à l’intérieur de la ligne à 3-points. Avec lui, on se concentre sur son shoot mi-distance, le floater et les finitions près du cercle. Pied gauche, pied droit, main gauche, main droite, autour du cercle. J’attends de lui qu’il revienne bien meilleur à l’intérieur de la ligne à 3-points. »

– Le coach des Hornets James Borrego sur Devonte’ Graham, via le Charlotte Observer

Voilà les principaux axes de travail de Devonte’ pour revenir encore plus fort lors de la prochaine campagne. Éligible à une prolongation de contrat dès l’intersaison (il sera potentiellement agent libre restrictif en 2021), Graham veut aider les Hornets à devenir une équipe compétitive à l’Est. Pour cela, il pourra bientôt compter sur une nouvelle pépite étant donné que Charlotte possède le pick numéro 3 à la prochaine Draft, et on a bien envie de voir à qui il sera associé. Ça parle de James Wiseman – franchement ça peut le faire – mais aussi d’Onyeka Okongwu, autre intérieur avec lequel Devonte’ pourrait bien s’entendre.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 20%
  • Jauge de hype actuelle : 60%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 1%
  • Celui qu’il aimerait devenir : le nouveau Kemba Walker
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : Bobby Simmons, un MIP devenu MWP, Most Worsened Player

Très belle surprise de la campagne 2019-20, Devonte’ Graham a su rendre les Hornets excitants alors que tout le monde ou presque les annonçait dans les bas-fonds de la Conférence Est. On a donc qu’une seule chose à dire aujourd’hui : vivement la saison 3 !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top