Raptors

Les Raptors pourraient temporairement déménager à Louisville : Kyle Lowry au KFC Yum! Center, comme une évidence

kyle lowry

Il faudra pas se tromper de buckets.

Source image : NBA League Pass

Déterminée à embrayer sur la saison 2020-21 aussi vite que possible, la NBA a encore plusieurs dossiers chauds à gérer avant de pouvoir publiquement annoncer un retour sur les planches. Les Raptors pourraient ainsi être amenés à déménager temporairement au sud de la frontière pour faciliter la reprise.

A Toronto, on aime innover. Première franchise NBA à s’établir hors du sol américain en compagnie des Vancouver Grizzlies en 1995, c’est aussi la première ville étrangère à avoir accueilli un All-Star Game en 2016 et à remporter un titre en 2019. Mais les Canadiens vont peut-être devoir partager leur équipe nationale avec leurs cousins du sud pendant quelques mois, le temps que la situation globale revienne à la normale d’un point de vue sanitaire. En effet, avec des frontières fermées ne permettant pas de voyager entre les Etats-Unis et le Canada pour ralentir la propagation du virus, les Raptors se retrouvent isolés et dans l’incapacité de participer à la prochaine saison NBA sans quitter leurs quartiers. Vincent Goodwill de Yahoo! Sports a ainsi fait savoir que l’une des solutions envisagées en interne était de déménager dans le pays voisin en attendant que les choses se tassent. Tristesse infinie pour Drake qui va devoir choisir entre changer de studio ou mettre en pause sa formation de masseur auprès de Nick Nurse. Plusieurs villes seraient déjà candidates pour accueillir les récents champions NBA parmi lesquelles Seattle, Louisville et des marchés possédant déjà une équipe NBA. La seconde option paraît à ce jour la plus pratique pour la franchise de Masai Ujiri et on pourrait donc voir les Raptors évoluer au KFC Yum! Center de Louisville lors de leurs matchs à domicile la saison prochaine. Aucune décision n’a encore été prise et on ne connaît même pas la date de reprise de la NBA avec certitude mais ce sera en tout cas l’un des nombreux sujets à traiter par le commissionnaire pour s’assurer la bonne tenue de cette nouvelle saison qui s’annonce d’ores et déjà inédite.

Ce ne serait pas la première fois qu’une franchise se délocalise temporairement. En 2005, les Hornets de… New Orleans avaient déménagé à Oklahoma City pour deux saisons suite au terrible ouragan Katrina qui avait dévasté la ville. Un exemple qui témoigne d’ailleurs de l’importance du choix de la ville hôte, les Sonics étant finalement transférés définitivement à OKC en 2008 après le rachat de la franchise par Clay Bennett. On comprend donc les enjeux pour la NBA avec le traitement du cas des Raptors la saison prochaine. Seattle et Louisville sont deux villes candidates pour des franchises d’expansion à l’avenir et le choix d’opter pour le KFC Yum! Center, géographiquement plus proche et NBA-ready selon l’ancien joueur désormais homme d’affaires Junior Bridgeman, pourrait donner un net avantage à la ville basée dans l’Etat du Kentucky. Une autre solution pourrait être de rejoindre une ville qui possède déjà une franchise NBA afin de partager les installations entre deux équipes comme cela peut actuellement se faire au Staples Center avec les Lakers et les Clippers. L’objectif principal de la Ligue serait de pouvoir commencer à garnir un peu ses gradins pour relancer ses revenus en billetterie et il reste à trancher quelle option serait la plus avantageuse pour les Canadiens et le comptable de la Grande Ligue.

Avec une reprise probable pour le MLK Day, le 18 janvier prochain, Adam Silver ne doit pas traîner sur ce dossier qui devrait déjà être discuté lors du Board of Governors prévu ce vendredi. En tout cas ici, l’argument principal de Louisville tient la corde : voir Kyle Lowry enfiler les buckets au KFC Yum! Center serait une sacrée source à punchlines.

Source texte : Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top