One-on-One

Salut DeMarcus Cousins, comment ça va ? De futur Hall of Famer au minimum vétéran, real quick

DeMarcus Cousins

Si vous pensez passer une année difficile, pensez à Boogie. Ça permet de relativiser.

Source image : Ar7kor

Etrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Focus aujourd’hui sur DeMarcus Cousins, qui aurait dû obtenir sa première bague de champion le 11 octobre si tout s’était passé comme prévu.

Si 2020 nous a appris une chose, c’est qu’il était risqué et hautement présomptueux de faire des plans sur la comète, même à court terme. Boogie a également pu le vérifier par lui-même en signant d’abord un contrat avec les Lakers en début de saison avant d’être remplacé par Dwight Howard suite à une rupture du ligament croisé antérieur contractée durant le même été 2019. Y’a des années comme ça, où rien ne va.

On l’a dit, 2020 touche doucement à sa fin. Si DMC aurait très bien pu prétendre à rejoindre une franchise NBA au sein de la bulle d’Orlando, il a préféré ne pas rusher son comeback pour revenir plus fort la saison prochaine. Bon choix dit la raison, une nouvelle occasion manquée de choper cette bague qu’il désire tant selon le petit diable debout sur son autre épaule. Car en descendant quelques centaines de kilomètres plus au sud pour rejoindre LeBron et AD à Los Angeles il y a un an, le pivot avait eu du flair. Même à 35 piges, le King règne toujours sur la NBA et on savait depuis leur aventure à NOLA que le duo de big men pouvait faire des folies cote à cote. Quand on voit la remarquable saison de Dwight Howard en sortie de banc, on ne peut s’empêcher d’imaginer tout le sale qu’aurait pu envoyer un DeMarcus Cousins en pleine forme au moment de rejoindre le club des trentenaires. Malheureusement, on ne peut que faire appel à notre imagination, la faute à un corps qui l’a lâché une énième fois avant le moindre match officiel lors de cette campagne 2019-20. Une vraie malédiction qui est en train de nous priver du prime de l’un des potentiels meilleurs intérieurs de l’histoire de la Ligue et qui faisait partie des tous premiers à s’écarter derrière la ligne pour dominer avec autant d’aisance sous les paniers qu’à plus de sept mètres.

A 30 ans, DeMarcus Cousins a déjà été mieux. Il n’est plus coincé chez les Kings sans aucun avenir ni aucun espoir de participer aux Playoffs, il a même déjà été jusqu’en Finales NBA avec les Warriors en 2019, mais son corps n’est pas au niveau de ses ambitions et ses problèmes personnels n’arrangent rien. Le big man a déjà basculé dans la deuxième moitié de sa carrière et sa cote a l’air au même niveau que son moral, c’est-à-dire dans les chaussettes. On ne parle même plus de Hall of Fame ou de All-Star Game mais juste du plaisir de pouvoir rejouer une saison dans son intégralité dans le rôle que sa prochaine franchise acceptera de lui donner. Au minimum vétéran ou presque depuis sa signature à Golden State qui avait fait tant polémique en 2018, Boogie n’est pas en position de demander beaucoup plus à la prochaine Free Agency. Ça fait mal mais il faut regarder la vérité en face et tout ce qu’on peut lui souhaiter aujourd’hui serait de rejoindre un contender et de participer à tous les matchs de la saison sans bobo pour tenter de réaliser la prophétie qui consiste à gagner une bague avant de terminer sur TNT à faire des blagues vaseuses avec Chuck et le Shaq. Sur son compte Twitter, Boogie a justement posté une vidéo d’auto-promo pour attirer des GM un peu curieux, on lui souhaite évidemment que ça marche. Que ce soit pour rejoindre Toronto, Miami, Philadelphie, les Lakers, les Clippers, les Blazers ou même retourner chez les Dubs pour terminer le boulot entamé en 2018-19. On est même prêts à parier que les Kings ne diraient pas non à un comeback pour vivre leur première campagne de Playoffs depuis l’invention de la roue avec leur joueur le plus marquant des deux dernières décennies.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 80%
  • Jauge de hype actuelle : 30%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 3%
  • Celui qu’il aimerait devenir : Charles Barkley avec une bague
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : Greg Oden

Fatigué, abîmé, usé physiquement comme mentalement, DeMarcus Cousins n’est plus le pivot du futur qu’il a pu être au milieu des années 2010. Il a peut-être raté sa seule chance de remporter un titre avec les Lakers à Disney World cette année. Alors il va falloir être assidu aux cours de yoga et éliminer tout ça de sa tête pour la sortir de l’eau et accomplir sa mission bague. Le temps passe vite et il n’a plus le luxe de revivre une année 2020 de plus.

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    23 octobre 2020 à 16 h 36 min at 16 h 36 min

    Franchement ,pour 5-7 millions aux Pels on le reprends sans problème

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top