Videos NBA

Les highlights de DeMarcus Cousins à l’époque des Kings : un Top 10 certifié sans Playoffs, nostalgie à Sacramento

Cinquième choix de Draft au sein de la cuvée 2010, DeMarcus Cousins a marqué l’histoire des Kings malgré la pauvreté de leurs résultats lors de son séjour dans la capitale californienne. Un pivot all-time dans une équipe pourlingue qui a quand même réalisé de sacrés cartons et des actions d’anthologie face aux pauvres défenseurs adverses.

Roi de la peinture, Boogie ne prend pas la peine de regarder ce qui se trouve entre lui et le cercle. Cela donne donc une immense collection de posters tous plus sales les uns que les autres. Le professionnel de la faute technique a également dû provoquer une bonne dizaine de commotions cérébrales en martelant un peu trop fort le ballon sur la tête de son vis-à-vis. Pendant sept ans, les fans de Sacramento ont eu la chance de voir évoluer une machine à dunks avec un caractère de cochon. La bouche toujours grande ouverte et le bandeau bien fixé sur le front, DeMarcus Cousins était le cauchemar des intérieurs un peu trop soft dans les années 2010. Capable de dribler et de cavaler comme un meneur du haut de ses 2,08 m, il fait partie de cette nouvelle génération de big men capables de dominer sous le panier comme en transition et même derrière l’arc. Car malgré ses grosses mimines, DMC n’est pas non plus maladroit de loin comme en atteste le numéro 1 de ce Top 10.

En désaccord avec son coach et son GM, DeMarcus Cousins a été envoyé à New Orleans après le All-Star Game 2017. La fin d’une histoire d’amour entre le gosse de l’Alabama et le public des Kings riche de nombreux souvenirs mais jamais après le mois d’avril.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top