Thunder

Danilo Gallinari souhaiterait rejoindre une équipe pour jouer le titre, quitte à perdre un peu d’oseille : qui veut d’un Gallo pas cher ?

Danilo Gallinari 14 octobre 2020

Dommage qu’il ne soit pas né à Rome, on aurait pu faire un jeu de mot.

Source : YouTube

Dans une interview donnée dans son pays natal, Danilo Gallinari a exprimé clairement ses intentions en vue de la Free Agency qui se prépare. Pour lui aucun doute : sa prochaine destination sera une franchise qui joue le titre. 

Depuis douze ans dans la Ligue, Danilo Gallinari souffre d’une maladie très connue qui a touché quelques grands joueurs : la McGradite aigue. Cette maladie empêche celui qui en est victime de pouvoir passer, même une seule fois, le premier tour des Playoffs. C’est pourquoi, à 32 ans, l’ailier italien a annoncé la couleur. Dans un entretien avec la Gazzetta dello Sport, le numéro 8 du Thunder, qui se retrouvera FA lors de l’intersaison, a fait comprendre qu’il souhaiterait rejoindre une équipe qui joue le titre. Contrairement à son coéquipier Chris Paul, Gallo ne semble donc pas intéressé à l’idée de participer à la reconstruction de la franchise d’Oklahoma City. Arrivant à la fin de son contrat de trois ans, signé en 2017 avec Denver, Danilo serait donc prêt à privilégier un faible salaire dans une franchise qui vise la bague, plutôt que d’aller tenter de dénicher un gros contrat dans une autre équipe. Pour lui, les gros contrats, ce n’est plus de son âge :

« Jouer pour le titre passe-t-il avant un contrat important? Oui, cette fois oui, aussi parce que je n’ai plus vingt ans. Ceux qui visent le titre n’ont pas forcément le budget attendu »

Avec – seulement – 135,8 millions de dollars gagnés en carrière, Gallo semble désormais prêt à manger des pâtes au beurre pour tenter d’aller décrocher ce titre NBA, ou pour au moins vivre l’excitation de Finales NBA pour la première fois de sa vie. Echangé par les Clippers dans le fameux trade qui a amené Playoffs Paul George a rejoindre Los Angeles, le sixième homme de la Draft 2008 sort pourtant d’une des saisons les plus abouties de sa carrière avec le Thunder. Avec 18,7 points, 5,2 rebonds et 1,9 assist de moyenne, l’Italien a montré qu’à 32 ans il avait encore du ballon et qu’il pourrait se révéler être une exception de qualité pour une franchise de NBA intéressée par un joueur de 2,08 m capable de mettre dedans de loin avec plus de 40% de réussite. Avec encore quelques saisons devant lui, le Lombard a été clair sur ses ambitions et devra sûrement se préparer à voir son téléphone sonner pendant les prochaines semaines, parce qu’il pourrait bien être vu comme l’une des futures bonnes pioches à ne pas rater.

Pour Danilo Gallinari, fini de rigoler et de prendre ses vacances d’été avant le mois de juin. A 32 ans, Dani assume son coté ring chaser et se positionne comme l’un des agents libres à suivre pendant la prochaine Free Agency.

Source Texte : La Gazzetta dello Sport

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top