Heat

Pour Jimmy Butler, le Match 3 n’était pas le meilleur de sa carrière : taper des mecs de 45 ans à 17 piges, y’a pas mieux

Sacré Jimmy.

Source image : NBA League Pass

Auteur d’une performance all-time dans le Game 3 des Finales NBA, Jimmy Butler a sans doute réalisé le plus grand match de sa carrière. Enfin c’est l’avis général de la commu NBA, car visiblement ce n’est pas le cas pour le principal intéressé. 

40 points, 11 rebonds, 13 passes. Dans un match de Finales NBA. Contre LeBron James. Avec une victoire au bout. Tout ça sans Bam Adebayo et Goran Dragic. C’est difficile de faire mieux, c’est même quasiment impossible. Alors que tout le monde ou presque était prêt à enfoncer le Heat, Jimmy Butler a véritablement maintenu l’équipe floridienne en vie dans cette ultime série de la saison. Peu importe ce qu’il se passera dans les prochains jours, sa performance restera dans les mémoires. Une performance à ranger parmi les plus grandes de l’histoire, et depuis qu’on suit le bonhomme au plus haut niveau, on n’a pas le souvenir d’un match aussi énorme de sa part. Parce que les stats, parce que l’enjeu, parce que le contexte. Sans surprise, lors de la conférence de presse de lundi, cette fameuse question est tombée : « Jimmy, est-ce que ce Game 3 est le plus grand match de votre vie ? » Voici sa réponse, et c’est du Jimmy tout craché.

« Probablement pas. J’étais très bon au lycée, et j’ai joué dans cette ligue où on affrontait des mecs de 45 ans, et je dominais vraiment alors que j’avais seulement 17 piges. Le Game 3 est en haut de la liste, mais à l’époque, je leur mettais la misère. »

Une petite dose de troll en gardant un air très sérieux, pas d’enflammade sur sa perf de dimanche mais le sentiment quand même d’avoir réussi quelque chose de grand, on valide. La star du Heat prouve une nouvelle fois qu’il est plutôt un bon client derrière les micros alors s’il te plaît, ne change pas Jimmy. Maintenant, vous en faites ce que vous voulez de cette décla. Vous pouvez la prendre à n’importe quel degré, selon l’angle que vous voulez. Objectivement, même si c’est sûrement jouissif de mettre la raclée à des anciens à seulement 17 piges, on ne peut pas ne pas mettre son Game 3 des Finales NBA au top, et ce pour toutes les raisons mentionnées plus haut. Cette performance pourrait prendre une dimension encore supérieure si jamais le Heat venait à remonter dans ces Finales NBA face à l’ogre Lakers. Pour cela, il faudra que Jimmy enchaîne dès le Game 4 de ce mardi. On ne dit pas qu’il doit sortir un autre triple-double à 40 pions la nuit prochaine, mais il devra montrer une nouvelle fois cette capacité à guider tout le monde sur le droit chemin malgré l’adversité.

« Si le coach et mes gars viennent vers moi pour me dire, ‘Tu dois faire ça pour nous permettre de gagner’, alors je dois le faire. Je dois m’assurer qu’on gagne. »

Jimmy Butler connaît son statut au sein du Heat. Sans Bam Adebayo et Goran Dragic, il a encore plus de responsabilités sur ses épaules. À la base, Jimmy n’est pas forcément le genre de joueur à vouloir take over un match tout seul. Il l’a dit en conférence de presse, les meilleures victoires sont celles obtenues grâce à une grande prestation collective, avec des jeunots comme Duncan Robinson et Tyler Herro qui font cramer de la ficelle, une défense au taquet, et tout le monde qui contribue à sa manière. Heat basketball, tout simplement. Mais dans le contexte actuel, Jimmy n’a probablement pas d’autre choix, il doit sortir le grand jeu, encore et encore.

Alors, il nous réserve quoi Jimmy pour ce Game 4 des Finales NBA ? Est-ce qu’il a un autre chef-d’œuvre en réserve pour permettre à son équipe de Miami de revenir à 2-2 dans la série ? Peut-il sortir une performance qui surpasse ses… exploits en tant que lycéen ? Vivement la nuit prochaine pour le découvrir. 

Source texte : conférence de presse de Jimmy Butler via Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top