Heat

Jimmy Butler et son triple-double à 40 pions en Finales : une perf all-time, Jerry West et LeBron ont de la compagnie

S’asseoir à la table du King et du Logo, ce n’est pas donné à tout le monde.

Source image : NBA League Pass

Monstrueux, hallucinant, légendaire. Les mots sont forts mais totalement justifiés après la performance de Jimmy Butler lors du Game 3 des Finales NBA entre le Heat et les Lakers. Une performance à ranger dans la catégorie all-time, car seulement deux autres joueurs dans l’histoire ont réussi à sortir un triple-double à 40 points sur la plus grande des scènes. 

Jimmy Butler n’est pas un homme de stats. Il n’est pas le genre de mec à accorder trop d’importance aux chiffres. Après la victoire du Game 3, le leader du Heat l’a dit, tout ce qu’il veut, c’est gagner. Mais aujourd’hui, c’est juste impossible de ne pas regarder où se situe la prestation de Jimmy sur l’échelle des plus belles performances de l’histoire des Finales NBA. On vous rappelle juste sa ligne de stats avant d’aller plus loin : 40 points, 11 rebonds, 13 passes décisives, à 14/20 au tir et 12/14 aux lancers francs, tout ça en y ajoutant aussi deux interceptions et deux contres, comme si ça ne suffisait pas. WOW. Juste wow. Un triple-double à 40 points, c’est déjà énorme en pleine saison régulière, même dans une ère où les statistiques s’affolent. Un triple-double à 40 points en Playoffs, ça commence à devenir légendaire. Mais alors un triple-double à 40 points avec le titre NBA en jeu, là on rentre dans une catégorie all-time de chez all-time. La preuve, ce n’est que la troisième fois qu’on assiste à un tel exploit à ce stade de la compétition. Autant dire que c’est rarissime. Butler vient de rejoindre Jerry West et LeBron James, son adversaire dans ces Finales NBA, dans ce cercle très fermé. Le Logo avait sorti un 42-13-12 lors d’un Game 7 perdu contre Boston en 1969, tandis que le King s’était montré énorme dans le Game 5 face aux Warriors en 2015, avec un 40-14-11, également dans une défaite. C’est donc la toute première fois qu’un triple-double à 40 points en Finales NBA se termine par un succès. JIMMY F-ING BUTLER comme dirait Erik Spoelstra.

En mission et sur tous les fronts, Jimmy Butler a regardé LeBron droit dans les yeux et a montré qu’il était lui aussi capable de porter une équipe sur ses épaules, peu importe les blessés, peu importe les pronos. Il est d’ailleurs devenu le premier joueur à scorer plus de points, prendre plus de rebonds, et distribuer plus de passes décisives que le King dans un même match de Finales NBA, adversaires et coéquipiers inclus. Ouf. James n’a pas eu d’autre choix que de s’incliner devant Butler, qualifiant ce dernier de « phénoménal » après la rencontre. Phénoménal, mais aussi en mode trashtalking, car Jimmy s’est même permis d’envoyer un message aux Lakers avant même que le match se finisse : « You are in trouble », répondant ainsi à BronBron, qui avait employé des termes similaires plus tôt dans le match. Alala que c’est bon ça, mais que c’est bon ! Cela prouve bien une chose, il va falloir se farcir Butler jusqu’au bout, lui qui réalise une série exceptionnelle avec des moyennes de 29,7 points, 7,0 rebonds, 10,3 assists en 58-40-90 pour les pourcentages au tir. Pas mal pour des premières Finales NBA non ? Maintenant, est-ce que les Lakers sont vraiment dans une position délicate ? Avec la victoire du Heat et le possible retour de Bam Adebayo dans le Game 4, le momentum vient de basculer du côté floridien, mais les Lakers sont toujours en tête 2-1 dans la série. Sans retirer quoi que ce soit à la victoire de Miami, LeBron et ses copains ont quand même bien chié dans la colle dans le Game 3. Anthony Davis est passé à côté, les Lakers ont démarré le match à l’envers, et ont fini avec 19 pertes de balle au compteur, dont huit pour James. D’accord ils ont de la marge, mais à un moment donné, contre une équipe comme Miami qui ne lâche jamais rien sous l’impulsion de Butler, ça se paye.

Même si le Heat finit par mourir dans cette série, ce qui reste le scénario le plus plausible, la performance de Jimmy Butler dans ce Game 3 des Finales NBA est désormais gravée dans les mémoires. Il faut vraiment être spécial pour pouvoir s’asseoir à la table du King et du Logo.

Source texte : @NBAHistory / @MarcJSpears  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top