Old-School

Ça s’est passé un 6 octobre : Michael Jordan prend sa première retraite, retour sur les heures qui ont précédé son annonce XXL

Inoubliable image.

Source image : YouTube

6 octobre 1993. La planète basket est en apnée, la ville de Chicago en PLS. Ce jour-là, alors qu’il est au top de sa profession après trois titres NBA consécutifs avec les Bulls, Michael Jordan annonce sa retraite sportive. Fatigué par la gloire, plus vraiment motivé et marqué par la mort de son père quelques semaines plus tôt, MJ décide de quitter la grande scène. Retour sur les heures qui ont précédé cette annonce bouleversante.

La veille au soir, Michael Jordan se retrouve au centre du terrain, pas celui du Chicago Stadium où il a enchaîné tellement d’exploits durant sa carrière, mais celui du Comiskey Park II, terre des White Sox, l’une des deux équipes de baseball représentant la Windy City. Devant plus de 46 000 personnes, les Sox affrontent les Toronto Blue Jays pour le premier match de l’American League Championship Series, l’équivalent des Finales de Conférence en NBA, et MJ envoie le fameux first pitch. Malgré l’enjeu de la rencontre, l’attention ne va jamais vraiment quitter le numéro 23 des Bulls ce soir-là, car la rumeur enfle de plus en plus : Michael Jordan serait sur le point de raccrocher les sneakers. Plus tôt dans la journée, Jojo a annoncé au coaching staff des Taureaux sa décision de quitter la planète NBA, et ses coéquipiers ont ensuite appris la nouvelle. Même si ces derniers étaient évidemment au courant de la possibilité de voir Mike s’arrêter, certains ont tout de même du mal à y croire. Le meilleur joueur du monde, au sommet de son sport, qui décide de dire stop aussi brutalement, ça fait forcément un choc. Lors du match de baseball opposant les White Sox aux Blue Jays, Jordan se trouve dans une loge privée avec sa famille, les dirigeants des Bulls Jerry Krause et Jerry Reinsdorf sont également sur place, et les rumeurs se transforment finalement en breaking news. En direct à la télévision, pendant la rencontre, le journaliste de CBS Sports Pat O’Brien annonce la nouvelle. « Les Bulls ont organisé une conférence de presse demain matin, et Michael Jordan devrait quitter le basket pour toujours. »

La bombe est lâchée, et l’info fait le tour des chaînes TV. Alors que les journalistes tentent désespérément d’atteindre Reinsdorf et MJ, ce dernier décide de quitter le stade avant même que la rencontre se termine. Une image qui symbolise parfaitement la pression médiatique subie par Mike depuis plusieurs années, et particulièrement en 1993. Pendant ce temps, les fans de Chicago tentent d’encaisser le choc du mieux possible, mais c’est très difficile. Habitués à célébrer les exploits de la bande à Jordan au mois de juin du côté de Grand Park, ils se retrouvent tout d’un coup privés de leur héros, et de tout ce qu’il représente. Un vrai coup dur donc, à tel point que certains sont au bord des larmes devant le nouveau restaurant de Jojo, situé sur LaSalle Street. Bref, la nuit s’annonce difficile, les Sox ayant en plus perdu leur match, et les fans des Bulls se rendent compte le lendemain que ce n’était malheureusement pas qu’un mauvais rêve. Le mercredi matin, du côté du Berto Center où se situe le centre d’entraînement des Taureaux, tous les médias – petits et grands – sont au taquet. Il y a des caméras et des micros partout, certains journalistes sont assis au sol pendant que d’autres sont debout. C’est blindé, c’est un bordel, il faut se battre pour se faire une place, tout ça bien avant l’arrivée de Michael Jordan sur le podium. MJ débarque finalement avec sa femme Juanita, son agent David Falk, le commissionnaire de la NBA David Stern, le coach Phil Jackson, et le management des Bulls. Les coéquipiers de Jojo sont également présents. Clairement, le moment est historique. Et alors que les Chicagoans suivent la conférence de presse un peu partout, sur des petites télévisions comme sur les écrans géants, à l’intérieur comme à l’extérieur, Jordan prononce ces mots tant redoutés.

« Quand je perds ma motivation et le sentiment de devoir prouver quelque chose en tant que joueur de basket, alors c’est le moment de partir. »

On connaît tous la suite. Michael Jordan se dirigera vers une brève carrière dans le baseball pour rendre hommage à son père, avant de revenir à la grosse balle orange pour ajouter trois titres NBA supplémentaires à sa belle collection. 

Source texte : Chicago Tribune, The Last Dance, NBC Sports Chicago

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top