Sixers

J.J. Redick pense que les Sixers ont « merdé » en ne le gardant pas : y’en a un qui vit mal son absence en Playoffs

J.J Redick

Difficile de le contredire.

Source Image : Youtube

Simple spectateur des Playoffs pour la première fois depuis le début de sa carrière, J.J. Redick semble mal le vivre. Il a donc profité de son passage dans un célèbre podcast pour en mettre plein la tête à son ancienne franchise. Les Sixers auraient mieux fait de le garder plutôt que de galérer à rentrer des tirs de loin.

La franchise de Philadelphie a « merdé ». Non, J.J. Redick ne parlait pas de la nomination de Doc Rivers au poste de head coach pour remplacer Brett Brown. Il ne parlait pas non plus du contrat offert à Tobias Harris l’été dernier, ni celui proposé à Al Horford. Débarqué à New Orleans pour cette saison 2019-20, J.J. Redick n’avait jamais regardé les phases finales à la télé, mettant fin à la plus longue série en cours d’apparences consécutives en Playoffs (13). Invité par Matt Barnes et Stephen Jackson sur le podcast All The Smoke, le sniper s’est exprimé sur son départ de Pennsylvanie après deux petites saisons sous le maillot des Sixers. Et pour lui, les dirigeants et notamment Elton Brand ont fait une erreur en ne le conservant pas. Sans doute un peu amer, il estime que ses qualités de shooteur mais aussi son leadership dans le vestiaire ont manqué à Philly dans une nouvelle saison décevante, conclue par un sweep au premier tour face aux Celtics.

« Ils ont merdé en ne me gardant pas. Ils ont probablement réalisé qu’ils avaient besoin d’un peu plus de shooting. Mais pour ma part, à Philly, ce n’était pas que du tir. Il faut certaines personnes dans le vestiaire. Vous avez besoin de ce genre de joueurs. »

Aucun doute sur le fait que le spacing a clairement fait défaut aux Sixers cette saison. Les choix de conserver Tobias Harris et de faire venir Al Horford plutôt que de faire rester Jimmy Butler et J.J. Redick ne se sont pas avérés payants, et on reste très poli. Des choix qui risquent même de couter cher à la franchise dans les années à venir. Ami avec Joel Embiid et Ben Simmons, J.J. Redick a aussi expliqué regretter que l’aspect relationnel ne soit pas assez pris en compte pour former les rosters en NBA. Avec la signature de Doc Rivers et les rumeurs autour de l’arrivée d’un shooteur à Philly, il pourrait y avoir du mouvement dans les mois à venir. Toujours à la recherche de sa première bague à 36 ans, J.J. Redick estime avoir encore quelques années devant lui mais n’a plus vraiment de temps à perdre. Le sniper est dans sa dernière année de contrat à New Orleans et il parait peu probable que les Pelicans soient contenders à l’Ouest dès la saison prochaine. De là à imaginer un retour du shooteur à Philly sous les ordres de Doc Rivers qu’il a côtoyé pendant quatre saisons à L.A. ?

Les Sixers ont quand même laissé partir Jimmy Butler et J.J. Redick pour pouvoir aligner Ben Simmons, Tobias Harris, Al Horford et Joel Embiid ensemble sur le terrain. Merder, c’est bien le mot.

Source texte : All The Smoke

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top