Heat

Tyler Herro connaît par cœur le nom des 12 joueurs draftés avant lui : aucun problème pour apprendre sa poésie au collège

En plus du basket, il doit être fort au Memory.

Source image : NBA League Pass

Déjà présent sur le parquet des Finales NBA dès sa saison rookie avec le Heat, Tyler Herro puise sa motivation en se remémorant les 12 joueurs draftés avant lui, en 2019. En même temps, avoir été choisi après des gars qui se la coulent douce depuis le mois de mars, on comprend que ça le chafouine un peu.

Sélectionné en 13ème position lors de la Draft 2019, le rookie Tyler Herro est déjà en train de faire sacrément parler de lui. 16,5 points, 5,5 rebonds et 3,9 assists de moyenne en Finale de Conférence face aux Celtics à seulement 20 ans ? Trop facile. Il est donc normal qu’on se demande ce qu’il peut bien manger le matin pour accompagner son bol de céréales. On cherche à connaître son secret. Comme nous le révèle le Bleacher Reportle numéro 14 de Miami a déclaré connaître par coeur les 12 noms des joueurs qui ont été draftés avant lui, et pense à eux en permanence afin de se donner un boost de motivation. Draymond Green avait déclaré la même chose en 2016, à propos des 34 noms qui le précédaient. Apparemment, la technique fonctionne. Aujourd’hui, si la Draft devait être réalisée à nouveau, nul doute que beaucoup de franchises se seraient arrachés le sniper de Kentucky. A part Zion Williamson et le Rookie de l’Année Ja Morant, qui semblent quand même bien à leur place, on peut imaginer qu’une autre franchise – coucou les Knicks – aurait pu avoir la chance de se retrouver avec un gamin capable de coller 37 points dans un Game 4 de Finale de Conf’. En tout cas, sur ce coup là, il est clair que Pat Riley et le Heat ont touché le gros lot. Merci Bam Adebayo.

Si ça peut le rassurer un peu, de grands noms ont déjà été sélectionnés en 13ème position à la Draft sans que ça ne les empêche d’avoir une carrière impressionnante par la suite. On s’arrêtera au deux premiers qui nous viennent en tête, cela devrait suffire à rendre confiant Tyler Herro pour la suite. Kobe Bryant et Karl Malone sont tous les deux passés par un tel affront avant de devenir des Hall of Famers par la suite. La vérité se montre sur le terrain, et il est clair qu’en terme de culot, le Floridien n’a rien a envier aux autres  jeunes de la Grande Ligue. Quoi qu’il en soit, comme les autres sont en vacances, Tyler pourra au moins se vanter d’être le rookie le plus prolifique de l’année en Finales NBA. Le seul réel danger qui pourrait s’opposer à lui, c’est son coéquipier Kendrick Nunn qui risque d’avoir droit à plus de temps de jeu depuis la blessure de Goran Dragic. Le dauphin de Ja Morant aux votes pour le ROY Award est même hors concours puisqu’il n’a tout simplement pas été drafté du tout après s’être présenté en 2018. Imaginez si Nunn devait aussi se rappeler de tous ceux qui ont été draftés avant lui, on serait pas sortis de l’auberge, comme dirait l’autre.

Tyler Herro a beau avoir été sélectionné à la 13ème place de la Draft 2019, ce qu’il réalise dans ses premiers Playoffs est digne d’un joueur expérimenté. La pression ? C’est quoi ?

Source texte : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top