Heat

Soirée cata pour le Heat : une raclée et de gros bobos, difficile de faire pire pour une entrée en Finales NBA

erik spoelstra 4 octobre 2020

Ça craint.

Source image : NBA League Pass

Malgré un bon début de match lors du Game 1 des Finales NBA, le Heat n’a ensuite pas réussi à rivaliser avec la bande à LeBron James. Mais en plus d’être dépassés par les Lakers, les Floridiens ont perdu du monde en route, et on ne parle pas de Gabe Vincent. 

Si vous êtes fan du Heat, ce jeudi matin a probablement du mal à passer. Après l’excitation ayant accompagné le début des Finales NBA, c’est la gueule de bois qui règne aujourd’hui car Miami a connu une soirée assez cauchemardesque cette nuit. Pourtant, tout avait bien commencé. Les hommes d’Erik Spoelstra sont rentrés dans cette rencontre avec les crocs, en dominant des Lakers pas encore bien réveillés. +13 à la moitié du premier quart, une belle domination des deux côtés du terrain, difficile de demander mieux comme début de match. Mais ensuite, bonjour l’avalanche. 55-25 pour des Lakers en feu jusqu’à la mi-temps, un avantage qui monte jusqu’à 32 points en faveur de Los Angeles, bienvenue en Finales NBA les gars. Le Heat a pris la sauce et le score du match, 116-98 pour les Californiens, est plutôt gentil au vu de sa physionomie. Et au milieu de tout ça, évidemment, il y a eu ces blessures. Jimmy Butler a vu sa cheville tourner, Goran Dragic a été touché au pied et n’a pas joué de la deuxième période, et un certain Bam Adebayo a rejoint les vestiaires dans le troisième quart-temps à cause d’un bobo à l’épaule. Dur dur. On parle donc ici du leader de l’équipe, du meilleur marqueur de Miami sur ces Playoffs 2020, et d’un All-Star capable de dominer des deux côtés du terrain. Autrement dit, trois piliers du succès floridien.

C’est une chose de perdre un Game 1 de Finales NBA, mais enchaîner les bobos comme ça, ça peut vite plomber vos chances de gagner la série, surtout quand il y a LeBron James et Anthony Davis en face. On ne dit pas que tout est déjà terminé hein, mais le Heat va vraiment devoir s’accrocher pour espérer rivaliser avec la meilleure équipe de l’Ouest. Bon, le tableau n’est pas tout noir non plus. Jimmy, auteur de 23 points dans le Game 1, a pu terminer le match même s’il n’était pas à 100%, et on peut compter sur lui pour revenir au taquet dès demain. Quant à Adebayo, il a passé des examens, et les résultats sont négatifs selon ESPN. Soulagement dans la Heat Nation, même si on sait que l’épaule gauche de Bam est fragilisée depuis la Finale de Conférence Est. Espérons qu’il ne soit pas trop diminué pour le reste de la série. Enfin, concernant Dragic, il a officiellement été victime d’une rupture au niveau du fascia plantaire, mais n’exclut pas de rejouer dans ces Finales NBA. Voilà où l’on en est à l’heure de ces lignes. Et si vous êtes toujours au fond du trou avec votre maillot de D-Wade sur les épaules, pensez à la performance de Kendrick Nunn, qui a profité de l’occasion pour marquer 18 points en 20 minutes en sortie de banc. Alors oui, le Heat était déjà bien à la ramasse quand il a commencé à chauffer, mais c’est clairement un signe positif pour la suite, surtout avec un Goran limité ou absent. Quasiment pas utilisé par Erik Spoelstra dans ces Playoffs 2020, celui qui a terminé la régulière dans la NBA All-Rookie Team a prouvé qu’il pouvait contribuer tout de suite. Une option supplémentaire pour Spo donc, qui a également fait jouer Kelly Olynyk et Solomon Hill quasiment 20 minutes dans ce Game 1.

Clairement, le Heat espérait une autre entrée dans ces Finales NBA 2020. Raclée et blessures, ça fait mal, surtout que les deux équipes n’ont qu’un seul jour de repos en attendant le Game 2. On gardera ensuite le même rythme jusqu’au quatrième match, qui sera suivi par deux jours off avant la cinquième manche, à moins que la série soit déjà terminée à ce moment-là…   

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top