Celtics

Boston s’est remis la tête à l’endroit : on oublie le drama, la bromance est de retour chez les Celtics

Tatum Walker Boston Celtics 20 Septembre 2020

La camaraderie est de retour à Boston.

Source image : Youtube /ESPN

On avait quitté les Celtics en pleine embrouille de vestiaire, avec des objets qui volent et des hurlements faisant trembler les murs. Mais cette nuit, Boston a présenté un visage bien plus appréciable et conquérant, le visage d’une équipe qui joue et qui gagne. Qu’il semble loin ce drama du Game 2. 

Dans toutes les familles, il y a des prises de tête et dans chaque équipe qui joue la gagne, il y a des prises de tête. C’est le quotidien d’une team avec des objectifs élevés. Tu vises haut, tes exigences se doivent d’être à la hauteur. Et quand ça n’est pas le cas ? Et bah ça pète parfois. Et comme toujours dans ces moments-là, il y a celui qui est l’allumette, pas un destructeur de vestiaire mais celui va qui rallumer ce feu sacré dans le cœur de chaque joueur, histoire de lui rappeler qu’il est là pour le titre et pas pour faire de la figuration. Il peut s’appeler Kyle Lowry, Udonis Haslem ou Chris Paul, mais il peut s’appeler aussi Marcus Smart. Alors forcément, quand le pitbull se met en rogne, on a hâte de voir la réaction qui suit. Coup de gueule validé pour l’âme des Celtics vu la prestation de la nuit dernière. L’agressivité up, l’état d’esprit up, la défense up, l’envie de se battre pour les autres up et la win c’est dans la poche arrière. Une réaction d’orgueil qui a fait plaisir à voir pour les fans mais qui a aussi plu au groupe, Jaylen Brown le premier. Des réactions retranscrites par Tim Bontemps d’ESPN.

« Il y a des gars géniaux dans ce vestiaire. Il y a de l’émotion, de la passion mais nous sommes une famille. On est là les uns pour les autres quoi qu’il arrive. Nous avons su rester unis pendant les moments difficiles. Mais nous n’avons pas baissé la tête. Nous avons conservé une volonté forte et nous avons persévéré pour remporter ce match. »

Une persévérance qui s’est manifestée dans l’agressivité des Celtics cette nuit. L’agressivité pour éteindre un Dragic capital au Heat (2/10 au tir cette nuit, 5 ballons perdus) mais aussi pour attaquer la peinture adverse (60 points inscrits à l’intérieur contre 36 pour Miami). Un état d’esprit qu’a beaucoup aimé Brad Stevens.

« Notre équipe entière était agressive. Toute l’équipe avait la bonne mentalité. »

Mais alors quid de l’épisode du vestiaire ? Simple accident de parcours corrigé en deux temps trois mouvements ou nécessité pour aller de l’avant ? Jayson Tatum a sa préférence.

« Quand vous jouez un sport collectif, vous ne pouvez pas être heureux à 0-2. Si vous l’êtes, c’est que vous n’en avez rien à faire. Ce n’est pas notre cas. Le basket est un sport d’émotion. Vous voulez des gars frustrés, agacés, des gars qui en ont quelque chose à faire. Il n’y a rien de personnel, il faut juste trouver des solutions, rien de plus. »

Et qu’en est-il du principal concerné aka Monsieur Marcus Smart ?

« J’étais tellement agité à l’idée de jouer. Je ne pense pas que les deux derniers matchs illustrent ce dont cette équipe est capable, du coup j’avais hâte de jouer et de montrer la meilleure version de moi-même pour tenter d’arracher la victoire. Je suis fier de faire partie de cette équipe et de cette franchise et je suis fier de comment nous avons répondu. »

Vous l’aurez compris, l’optimisme est de nouveau de rigueur chez les Verts. La passe d’armes entre les deux arrières n’a créé aucune cassure mais a, au contraire, resserré les rangs derrière l’objectif commun : le titre. C’est peut-être le début d’une nouvelle série pour Boston.

Marcus Smart a crié et il a été entendu. Grosse victoire pour les Celtics, qui se sont remis la tête à l’endroit. S’ils conservent cet état d’esprit, on risque d’avoir une série bien différente et encore plus savoureuse. Pour notre plus grand bonheur à tous. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top