Nets

Kevin Durant « ne voulait pas être le sauveur des Knicks » : pas d’inquiétude, Julius Randle a enfilé sa cape

Kevin Durant 17 mars 2020

KD s’est posé pour parler de sa décision de rejoindre les Nets l’été dernier et l’arrivée de Steve Nash à Brooklyn.

Source Image : Youtube

Invité sur le podcast de J.J. Redick, Kevin Durant est revenu sur son choix de rejoindre les Nets plutôt que les Knicks l’été dernier et s’est exprimé pour la première fois sur la nomination de Steve Nash en tant que nouveau coach de Brooklyn. Allez, petit résumé.

Après trois saisons chez les Warriors conclues par deux titres de champion et autant de trophées de MVP des Finales, KD a pris la direction de Brooklyn pour se lancer dans une nouvelle aventure avec Kyrie Irving chez les Nets. Out pour toute la saison 2019-20, l’ailier a pris le temps de se soigner et a logiquement été relativement discret cette saison. Les Nets et leur équipe C n’ont pas fait grand bruit en Playoffs mais l’arrivée surprise de Steve Nash en tant que head coach a relancé la hype de l’été dernier. Avec Kyrie et Durant en pleine forme, le Canadien aux commandes et du talent un peu partout dans le roster, les Nets seront certainement l’équipe la plus observée en début de saison prochaine. KD de son côté, a fait une apparition dans le podcast de J.J. Redick The Old Man & the Three et a expliqué son choix de rejoindre les Nets plutôt que les Knicks l’été dernier.

« Je n’ai jamais prévu d’aller chez les Knicks. […] Les médias voulaient créer du drama autour de notre équipe alors ils ont inventé toute cette histoire. Je ne voulais pas être le sauveur des Knicks. Je m’en foutais d’être le roi de New York, ça ne m’a jamais intéressé. Je veux juste jouer et rentrer à la maison, me poser. J’ai eu l’impression que c’est ce que Brooklyn incarnait, […] discret, tout en noir, calme, concentré sur le basket et rien d’autre. »

Manque de cojones pour certains, décision logique et réfléchie pour d’autres, l’ailier a en tout cas été honnête. Cette déclaration relance le mythe autour des Knicks, une franchise clairement pas comme les autres. Pas de Kevin Durant, pas d’Anthony Davis, pas de Kyrie Irving, pas de Kemba Walker, pas de Zion Williamson, le sauveur du Madison Square Garden cette saison se nommait donc… Julius Randle. Aïe. En attendant qu’une star ne prenne la décision de devenir le roi de New York, KD évoluera lui au calme, du côté de Brooklyn, une franchise avec des fortes ambitions, mais moins de pression que chez les Knicks. Une atmosphère qui colle sans doute mieux avec la personnalité plutôt réservée de l’ancien ailier du Thunder et des Warriors. Impatient de retrouver les parquets, Durantula s’est aussi exprimé pour la première fois sur l’arrivée de Steve Nash comme chef d’orchestre.

« À chaque fois que je m’entraîne avec lui, je suis comme une éponge. C’est quelqu’un qui a vécu beaucoup de choses et qui a joué à différentes époques, j’ai hâte qu’il m’en apprenne plus à ce sujet. […] Sa connaissance du jeu et la façon dont il communique vont certainement m’aider à me développer, moi comme le reste de l’équipe. »

L’ailier semble donc satisfait du choix Steve Nash. Il faut rappeler que les deux se connaissent bien puisque le Canadien était consultant en développement individuel pour les Warriors double champions en 2017 et 2018, avec KD donc. Bref, les choses se profilent bien pour Durant et les Nets, en attendant de voir ce que vaut cette équipe sur le terrain dès le début de la saison prochaine. Car même si ce n’est pas les Knicks, nul doute que le public sera prêt à lui tomber dessus en cas d’échec.

Allez, de la bonne décla’ qui risque de faire plaisir aux fans des Nets, sûrement impatient de retrouver Kevin Durant sur le terrain la saison prochaine, après son année sabbatique.

Source texte : The Old Man and the Three with JJ Redick and Tommy Alter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top