Old-School

Flashback : quand Kevin Love réalisait le deuxième meilleur quart-temps de l’histoire, instant nostalgie pour les fans des Cavs

S’il est surtout connu et reconnu pour son immense collection de double-doubles du côté de Minneapolis et son titre NBA chez les Cavaliers en 2016, Kevin Love est aussi l’auteur de l’un des quart-temps les plus incendiaires de l’histoire. Avec 34 points au compteur dans les douze premières minutes d’un match face aux Blazers le 23 novembre 2016, il détient tout simplement le record NBA pour un premier quart et la deuxième meilleure performance de l’histoire dans un quart-temps. Allez, petit coup d’oeil dans le rétro.

En novembre 2016, les Cavaliers faisaient office de cadors dans la Ligue. Champions en titre après avoir effacé un déficit que l’on pensait insurmontable contre les Warriors en Finales NBA six mois plus tôt, le big three formé par LeBron James, Kyrie Irving et Kevin Love se balade en patron dès le début de saison régulière. Dix victoires pour deux défaites avant d’aborder ce match à domicile, le 23 novembre face à Portland. Tristan Thompson et l’ami Gérard complètent le cinq majeur des Cavs tandis que les Blazers se présentent déjà avec le backourt Lillard-McCollum accompagné de Moe Harkless, Ed Davis et Mason Plumlee. Un match lambda entre le champion en titre et une équipe moyenne-plus de l’Ouest. Mais très vite, la Q Arena se rend compte que la soirée n’a rien d’ordinaire. En un peu plus de quatre minutes, le pauvre Mason Plumlee se prend un fadeaway et six tirs à 3-points de K-Love sur la tête. Le banc des Cavaliers se lève sur chaque action malgré des genoux qui couinent pour les pré-retraités que sont Channing Frye, Richard Jefferson ou Mike Dunleavy. Côté orégonien, on sent que la soirée va être longue, et on se demande même si Kevin Love ne va pas aller chercher le record de 13 tirs du parking en un match que Stephen Curry a réalisé deux semaines plus tôt.

L’intérieur des Cavs finira ce premier quart avec 34 points à 11/14 au tir dont huit paniers longue distance en onze tentatives devant un public plus bruyant à chaque ficelle. Les Blazers sont à -15 et courront après le score pendant tout le match. Beaucoup plus discret sur les trois autres quart-temps, Kevin Love finira le match avec 40 points et 8 rebonds. Une ligne de stat’ finale un peu décevante au vu du début du match et « seulement » une deuxième place sur la liste des quart-temps individuels les plus explosifs de l’histoire. Son pote d’enfance Klay Thompson avait en effet déjà activé le mode torche humaine l’année précédente avec 37 points lors d’un troisième quart-temps mémorable contre les Kings. Une perf’ finalement assez peu médiatisée, mais pour Kevin Love, souvent dans l’ombre du duo Irving/James et qui avait laissé les grosses perf’ statistiques à son époque Minnesota, aucun doute que cette soirée historique a eu son importance. Les autres pyromanes qui complètent le Top 5 des meilleurs perf’ en un quart-temps ? George Gervin, Carmelo Anthony (33 points) et David Thompson (32 points). De quoi mobiliser toute une caserne.

Une perf’ all-time dont on ne parle pas souvent. 34 points en douze minutes, toute une équipe qui cherche son sniper sur chaque possession et une salle qui vibre à chaque ficelle, bref, le genre de début de match qui booste un peu la confiance en soi. On espère le même genre de match la saison prochaine de la part de celui qui fête ses 32 ans aujourd’hui, histoire de redonner une raison de vivre aux fans des Cavs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top