Nuggets

Preview Nuggets – Jazz : c’est le retour d’une expression qui nous file des frissons… allez, Game 7 !

Donovan Mitchell vs Jamal Murray

On n’est pas prêt pour les lignes de stats de ces deux garçons ce soir.

Source image : montage via YouTube

Ça y est, ce soir c’est le grand soir. À 2h30 du matin aura lieu le premier Game 7 de ces Playoffs confinés dans la série complètement folle qui oppose Utah et Denver. Est-ce que le Jazz va blow a 3-1 lead ? Est-ce que Donovan Mitchell et Jamal Murray vont marquer 150 points ? Rudy Gobert a-t-il des mains en savonnettes ? Tant de questions auxquelles on va essayer de répondre afin de se mettre dans les meilleures dispositions pour kiffer cette soirée de folie. Allez, Game 7 !

S’il y a bien une série qu’on va retenir de ce premier tour dans la bulle de Disney, c’est celle-ci. Au-delà d’être une série en sept matchs, on a eu droit à un spectacle auquel on assiste que très rarement en Playoffs. Un match dans le match, un duel incroyable à base de perfs à 50 points entre Jamal Murray et Donovan Mitchell, non sans rappeler un petit mano a mano sympathique entre Vince Carter et Allen Iverson en 2001. À n’en pas douter, ce soir, dans un match décisif, le duel entre les deux allumés sera une des principales clés du match. Allez, on se mouille la nuque et on check les stats. D’un côté, Jamal Murray tourne à 34 points, 6,2 rebonds et 6,7 passes à 58,5% au tir dont 57,4% à 3-points (!!!), de l’autre, Donovan Mitchell est tranquillement sur des bases de 38,7 points, 4,3 rebonds et 5,5 assists à 54,8% au shoot dont 55,4% de la buvette. A ce niveau-là, on n’a même plus les mots. Deux matchs à plus de 50 points chacun, c’est le moment de se départager. Cela va se jouer à des détails dans ce dernier combat. Qui va se mettre en rythme le premier ? Qui va maîtriser le tempo du match ? Qui va mettre le coup d’accélération au moment où il le faut ? Spida et Murray devront nous offrir le feu d’artifice d’une série déjà splendide. À noter que le retour de Gary Harris depuis le Game 6 devrait faire du bien sur la ligne de défense extérieure de Denver. Il a déjà joué une vingtaine de minutes il y a deux jours et pourrait voir son temps de jeu augmenter pour tenter de lock down Donovan. Bon chanz, comme on dit.

Car oui, si les deux artilleurs vont se livrer un ultime duel sans merci, il ne faudrait pas oublier les copains autour. Ce sera peut-être à eux de faire la différence pour renverser le cours du match. Il y a d’ailleurs deux pivots qui ne diront pas le contraire. Nikola Jokic et Rudy Gobert se livrent eux aussi leur petit duel perso dans cette série et pour l’instant personne ne se départage vraiment. La Gobe fait une bonne série et a pris plusieurs fois le dessus face au Serbe, mais ce dernier s’est mis en route et commence à retrouver ses marques. Et puis bon, on ne va pas reparler du match 6 de Rudy… mais disons qu’il doit se racheter ce soir avec de la grosse défense de double DPOY et de l’efficacité en attaque. Et l’avantage de ces deux équipes, c’est qu’à peu près chaque joueur des deux rosters représente un facteur X. Jordan Clarkson, Joe Ingles, Paul Millsap, Michael Porter Jr., sans oublier Mike Conley qui a retrouvé son shoot et son jeu depuis la naissance de son deuxième fils (22,8 points de moyenne dans la série). À tout moment, un Jerami Grant peut prendre feu en envoyant les olives du parking et donner le momentum à son équipe. Tout ça se jouera dans la tête, on l’a dit et répété : Denver et Utah ne sont pas les deux équipes les plus inébranlables sur le plan mental, et ce sera aux coachs de gérer ça. Quin Snyder a remporté son seul Game 7 avec le Jazz contre les Clippers en 2017 et il devra surfer sur cette réussite pour éviter de se faire remonter alors qu’il menait 3-1 dans la série, ça ferait moche. De son côté, Mike Malone commence à y être habitué. Troisième série d’affilée qui se termine en match décisif pour le double M après la victoire contre les Spurs et la défaite contre Portland l’an dernier. Pour l’instant on est à un sur deux, à Malone de mener ses hommes vers la win cette fois-ci.

Ce soir, que ce soit les fans en slip sur le canap, les coaching staffs ou les joueurs sur le terrain, tout le monde devra être au taquet. Allez, on se donne rendez-vous à 2h30 du mat avec une cafetière bien remplie et Twitter allumé sur le tel, histoire d’envoyer de la bonne conclusion hâtive et de l’analyse fine à tout va.

1 Comment

1 Comment

  1. Jérem

    1 septembre 2020 à 23 h 52 min at 23 h 52 min

    « Quin Snyder n’a jamais été dans cette situation de Game 7 avec le Jazz en Playoffs »
    2017, Utah joue 7 matches pour sortir les Clippers au premier tour

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top