Suns

Cameron Payne fête ses 26 ans dans la bulle : ça valait bien une petite danse

Passé par la Chine et la G League cette saison, Cameron Payne a quand même réussi à s’infiltrer dans la bulle pour profiter des attractions de Disney World à volonté. Il faut suivre avec lui ! Saviez-vous que l’ancien 14ème choix de Draft fêtait ses 26 ans aujourd’hui ? La probabilité que vous vous en foutiez est forte mais dans le doute on va quand même lui faire un petit big-up.

Top, nouvelle question piège. Êtes-vous capable de nous dire dans quelle équipe évolue l’ancien prodige de Murray State depuis le début de l’été ? Interdit de tricher, on vous voit la team Google ! Allez, un petit indice pour ceux qui n’ont pas eu le temps de se faire tous ses matchs depuis le début de la reprise, il peut désormais réaliser ses chorégraphies d’avant-match avec Jalen Lecque et Ty Jerome. Toujours pas ? Il fait partie de la dernière franchise invaincue à Orlando. Eh oui, comme nous vous l’annoncions au début du mois de juillet, l’ancien joueur du Thunder, des Bulls et des Cavaliers a réussi à convaincre le GM des Suns de lui offrir sa chance. Nul doute que son titre de joueur de la semaine dans l’antichambre de la NBA au mois de mars a dû peser lourd dans son dossier, à moins que ça ne soit sa faculté à ambiancer tous ceux qui se trouvent autour de lui. Dans une atmosphère calfeutrée chez Mickey, James Jones a sûrement pensé qu’il serait bon d’avoir un mec toujours de bonne humeur pour donner la banane à ses coéquipiers. Ce qu’il devait un peu moins prévoir, c’est que CP15 (la version évoluée de Chris Paul donc) allait sortir ses meilleures stats en carrière en back-up de Ricky Rubio à la mène. 11,5 points à 53% du parking, 3,3 rebonds et 2,3 assists en 20 minutes, on commencerait presque à parler d’un solide joueur de banc au sein de l’équipe la plus en forme de la Ligue. Les critiques de musique parleraient de l’âge de la maturité et ils n’auraient peut-être pas tort pour une fois. Cam’ va souffler ses 26 bougies dans sa chambre d’hôtel en Floride aujourd’hui et on commence à comprendre avec cinq ans de retard ce que lui trouvaient les scouts de Sam Presti à OKC en 2015.

Toujours aussi léger avec moins de 90 kilos sur la balance, le moustique se faufile dans tous les espaces et se projette rapidement vers l’avant après avoir volé une balle dans les mains de Kawhi par exemple. Devenu une gâchette fiable depuis son court passage en CBA (deux matchs aux Shanxi Loongs et des stats de 22,5 points, 6 rebonds et 7,5 assists), le gaucher peut sanctionner de loin malgré un geste de profil qui surprend le spectateur la première fois. En même temps, il faut bien se recycler pour le jeune homme jusque-là principalement connu pour ses handshakes particulièrement recherchés avec Russell Westbrook avant les matchs lors de sa période au Thunder. Avec la distanciation sociale, Cameron Payne a dû trouver d’autres activités pour s’occuper à l’entraînement sans mettre en danger ses proches ou ses teammates. En voilà au moins un pour qui le COVID-19 a été une aubaine pour sortir de sa zone de confort et se découvrir un nouveau hobby. Et cela tombe bien, il a choisi le sport pour lequel il était payé depuis déjà quelques années. Avec un peu de chance et s’il continue ses bonnes perfs, on pourra même profiter de son talent un peu plus longtemps que prévu. Les Suns sont douzièmes à 2,5 matchs des Grizzlies et seulement 1,5 match des Blazers. Si les planètes s’alignent et que Devin Booker continue de jouer comme une superstar, Phoenix pourrait donc s’inviter en Playoffs pour la première fois depuis 2010. Et la signature de Cam’ ne serait clairement pas anodine dans la réalisation de cet exploit.

Pour bien entamer le week-end et être d’aussi bonne humeur que le vestiaire des Suns, rien de tel qu’une compilation des meilleures danses de l’ambianceur et du Marsupilami. Si Phoenix va en Playoffs, on veut une nouvelle performance rythmée sans transgresser le règlement intérieur. Entre TikTok et son cerveau bourré d’idées, il devrait forcément trouver quelque chose. Happy birthday champion !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top