News NBA

Pas de nouveau cas de COVID-19 à Orlando : c’est la fête du slip, elle est super hermétique cette bubulle

Carlito en slip

Allez, champagne !

Source image : Youtube/McFly et Carlito

Bonne nouvelle ! C’était déjà le cas la semaine passée, sur les 343 joueurs présents dans la bulle, aucun n’a été testé positif au COVID-19. Le record de jours sans test positif est en train d’exploser et c’est la NBA qui se frotte les mains après avoir trouvé une solution visiblement efficace pour aller au bout de sa saison.

Adam Silver et ses sbires doivent être contents de leur idée pour la reprise. Beaucoup de monde était sceptique sur un retour des joueurs sur les parquets en plein été, surtout chez Mickey, mais le Dadam a bien fermé des bouches depuis quelques semaines, il faut le dire. Les haters vont devoir chercher autre chose pour critiquer le commish car il semblerait que les protocoles, les sessions pêche jusqu’à pas d’heure et les innovations techniques ont permis aux NBAers de rester à l’abri du virus et de l’ennui. 0 : ce n’est pas le score TTFL que vous avez fait si vous avez pris KD hier – en même temps, il faudrait être sacrément déconnecté – mais bel et bien le nombre de nouveaux cas recensés depuis les derniers tests du 29 juillet. En tout, on arrive à près d’un mois sans accident maladif de type coronavirus puisque depuis le 13 juillet il y a wallouh sur ce plan à Disney. Un bel exploit sachant que les joueurs sont testés quotidiennement.

Petit détail à signaler, le différentiel de trois joueurs entre les deux ultimes contrôles de routine. Sûrement des éliminations à cause de la découverte de secrets durant la NBA Story. C’est une piste à tenir, c’est soit ça, soit une soirée arrosée dans un strip-club entre Lou Will et des alcooliques acolytes. Ceci étant, l’info sur les coachs et staffs n’est pas dévoilée par la Ligue et nous ne pouvons pas savoir si ces derniers sont des cancres ou des bons élèves dans la lutte contre l’ennemi public numéro 1 du monde aux quatre coins du globe. En tout cas, tous les feux semblent au vert pour permettre à la Grande Ligue de sacrer un nouveau champion au mois d’octobre et ce n’est pas pour nous déplaire. D’autant que le niveau de jeu et l’intensité qui faisaient peur à certains nous ont rapidement rassuré. Même sans fans pour les pousser à se dépasser, les joueurs semblent bien concernés par l’enjeu et veulent tenter leur chance pour repartir de Disney avec un trophée Larry O’Brien dans leurs valises. Sans parler de l’absence d’avantage du terrain net qui peut donner un peu plus d’espoirs aux équipes moins bien classées.

Même si MPJ a été testé positif à la hype et à la smoothitude de KD, aucun autre signe de maladie dans la zone. On laisse de côté le Dom Pérignon pour le sabrage de bouteille et on passe Moët & Chandon, askip c’est encore meilleur.

Source texte : The Athletic / Twitter @ShamsCharania

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top