Equipes

Les Grizzlies, les Kings et les Wizards toujours en confinement : et 1, et 2 et 3 défaites, Mickey est sans pitié

Jacques Chirac 5 aout 2020

Et 4, et 5, et 6 ?

Source image : YouTube

La vie de château, ça ne réussit pas à tout le monde. Cela fait un mois que les franchises NBA ont débarqué sur le campus de Mickey en prenant l’habitude de faire sécher leurs caleçons sales sur le balcon qui donne sur les attractions du monde féerique de Disneyland. Mais une semaine après le début des seeding games, trois équipes sont encore coincées dans les starting blocks. Messieurs les Grizzlies, les Kings et les Wizards, il va falloir y aller. Dans dix jours il sera trop tard.

Honneur aux mieux classés, on débute notre revue d’effectif des cancres de cette reprise avec ceux qui avaient peut-être placé le plus d’espoirs dans ce voyage en Floride. Huitièmes avec une avance de 3,5 matchs sur Portland, New Orleans et Sacramento au moment de se rendre à Orlando, les Oursons avaient de quoi aborder ces huit derniers matchs plutôt sereins avec pour objectif de conserver ce seed synonyme d’avantage en cas de tournoi play-in pour désigner l’équipe qui aura le droit de se faire étriller par les Lakers au premier tour des Playoffs. Mais au bout de trois rencontres, le bilan est catastrophique avec trois défaites face à trois concurrents directs à l’Ouest. Les Blazers ont d’abord eu besoin d’une prolongation pour venir mettre la pression à leurs nouveaux rivaux, puis les Spurs et les Pelicans ont montré qu’ils n’avaient pas encore dit leur dernier mot et comptent bien finir dans le Top 9 pour continuer à rêver. Résultat, Memphis voit revenir la caravane dans son rétroviseur et vient de perdre Jaren Jackson Jr. aka son meilleur joueur dans la bulle pour le reste de la saison. On n’a pas l’odorat aussi développé qu’un ours sauvage, mais ça ne sent quand même pas très bon pour Ja Morant et ses potes et il faudra vraisemblablement passer par un tournoi play-in pour valider cette excellente saison avec une qualification en postseason. A voir si ce sera en tant que huitième ou neuvième, car le neuvième devra gagner deux fois consécutives alors qu’une victoire suffit au huitième pour prolonger sa saison. Quand on voit le calendrier jusqu’à la fin, on pourrait bien assister à un choke monumental de la part des hommes de Taylor Jenkins.

# Fin du calendrier des Grizzlies :

  • 05/08 : Jazz
  • 07/08 : Thunder
  • 09/08 : Raptors
  • 11/08 : Celtics
  • 13/08 : Bucks

On continue reste dans la Conférence Ouest pour se rendre chez les Kings. Là aussi, ça ne va pas très fort pour les gars de la capitale californienne. Pourtant, ils avaient réussi à nous y faire croire en terminant fort avant la suspension de la saison puis en teasant leur retour avec beaucoup de sérieux. Finalement, c’était encore un feu de paille. Luke Walton galère avec ses rotations, De’Aaron Fox n’a pas encore les épaules assez larges pour battre des équipes à lui tout seul et Buddy Hield moissonne avec des pourcentages indignes du dernier vainqueur du Three Point Contest. Le plus triste dans tout ça, même quand tout semble être fait pour qu’ils puissent débloquer leur compteur et lancer leur reprise, Sacto trouve un moyen de s’écrouler en lâchant face à des Mavericks toujours fanny avant hier au bout de la prolongation. Avec la défaite contre Toronto juste avant la coupure, ça fait même une série de quatre défaites consécutives (San Antonio et Orlando dans la bulle) et une dernière place parmi les équipes de l’Ouest encore en vie cette saison. A moins d’un miracle, l’interminable attente sans Playoffs risque de se prolonger encore un petit peu.

# Fin du calendrier des Kings :

  • 06/08 : Pelicans
  • 07/08 : Nets
  • 09/08 : Rockets
  • 11/08 : Pelicans
  • 13/08 : Lakers

Enfin, on change d’océan pour se rapprocher de l’Atlantique. A Washington, c’est l’esprit Coubertin qui a motivé assez de joueurs à se déplacer à Orlando pour terminer la saison. Sans Davis Bertans ni Bradley Beal et avec 5 matchs et demi de retard sur le Magic, huitième, autant dire que leur présence est plus symbolique qu’autre chose. Ça permet à Rui Hachimura de faire la bise à Minnie tous les matins en allant prendre son petit déjeuner et à Thomas Bryant de soigner ses stats pour bien terminer la saison. En tout cas, les Wizards ont l’air d’avoir oublié leur défense à la maison. Si tant est qu’ils ont déjà su où elle était cette année (29ème pire forteresse avec 119,6 points encaissés par match). En bref, une colonie d’un mois gratos pour les Sorciers qui en profitent pour faire un max d’attractions – sauf Shabazz Napier et Ish Smith qui sont trop petits pour monter dans les grands-huit. Seul regret pour Isaac Bonga et toute la clique ? Ils auraient préféré Universal Studio que Disney World pour se prendre pour Harry Potter et apprendre à faire de la vraie magie. Allez, courage. Plus que cinq raclées et c’est fini.

# Fin du calendrier des Wizards :

  • 05/08 : Sixers
  • 07/08 : Pelicans
  • 09/08 : Thunder
  • 11/08 : Bucks
  • 13/08 : Celtics

Et voilà, il ne reste plus que trois équipes encore à 0 au sein de la bulle. Si ce n’est pas très surprenant concernant Washington, la déception est légèrement plus grande à Sacramento et Memphis. Il ne leur reste plus que cinq matchs chacun pour inverser la tendance et tenter d’aller chercher les objectifs qu’ils s’étaient fixés au moment de sortir de leurs vacances à la maison.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top