Grizzlies

Saison terminée pour Jaren Jackson Jr. : ménisque touché face aux Pels, les Oursons n’avaient clairement pas besoin de ça

Grizzlies 5 août 2020

Ne surtout pas nous demander pourquoi on a choisi de vous offrir une image d’ours dans une piscine.

Source : YouTube

C’était déjà pas folichon depuis leur arrivée dans la bulle mais là ça devient carrément glauque. Trois défaites en trois matchs, face à trois concurrents directs dans la course à des Playoffs qu’ils méritaient jusque-là (Blazers, Spurs, Pelicans), et aujourd’hui ce sale coup du sort qui s’abat sur la tanière avec l’annonce de l’absence jusqu’à la fin de saison de Jaren Jackson Jr. Dur dur dur.

On n’a rien contre les coéquipiers de Jaren Jackson Jr. hein, mais disons qu’à Memphis on aurait peut-être préféré que ça tombe sur quelqu’un d’autre, ou sur personne tiens, tant qu’à faire. Car le triple J était plutôt efficace depuis la reprise (33 points face aux Blazers, 21 et 22 face aux Spurs et aux Pels), car il est l’un des leaders de cette jeune équipe (17 pions par match cette saison), car c’était déjà bien assez difficile avec lui, car les Grizzlies n’avaient clairement pas besoin de ça. Obligés de s’attendre à jouer un inédit tour de play-in à la mi-août car la NBA semble préférer les Blazers ou les Pels (tout le monde en fait) pour une confrontation au premier tour face aux Lakers, voilà donc que les joueurs de Taylor Jenkins devront faire sans leur pétillant intérieur. Touché au ménisque lors d’un choc avant-hier avec un joueur des Pels, JJJ a du se résoudre après avis des médecins à tirer un trait sur sa fin de saison et le pire dans tout ça, c’est que le Space Mountain doit également lui être déconseillé. L’intéressé a en tout cas réagi, il reste fort, et nous on va l’être avec lui parce qu’il n’y a rien d’autre à faire.

Une bien mauvaise nouvelle donc, et des Grizzlies qui se retrouvent donc acculés et privés de l’un de leurs leaders. Le programme de la fin de saison ? Jazz ce soir, puis Thunder, Raptors, Celtics et Bucks pour finir. Vous la sentez l’odeur du souffre ? Pareil, à moins que ce ne soit les naseaux de Damian Lillard, Zion Williamson et Devin Booker qui fument dans le rétro. L’objectif une fois les messages amicaux envoyés au blessé du jour : se remettre la tête à l’endroit et insister sur les froces en présence. Un Ja Morant qui préfère pour sa part blesser l’égo de ses défenseurs, un Dillon Brooks qui ressemble de plus en plus à Alexandre Astier, un Jonas Valanciunas qui doit manger encore plus gras en l’absence de son collègue de peinture, ou un Brandon Clarke qui doit dès à présent se saisir encore plus du rôle de facteur X qu’il peut jouer sur cette fin de saison.

Est-ce que les Grizzlies ressemblent de plus en plus au dindon de la farce. Possible. C’est con, on aurait préféré que ça se passes sans bobo mais quand ça ne veut pas ça ne veut pas. réaction attendue dès ce soir en tout cas, sous peine de dépression à venir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top