Blazers

Damian Lillard est un cauchemar à défendre, même pour Patrick Beverley : c’est pas PG qui va le contredire

Damian Lillard pari

L’heure de se mettre au travail pour Patoche !

Source image : NBA League Pass

S’il y avait un classement des meneurs-pitbulls les plus chiants à promener en attaque, Patrick Beverley serait probablement vainqueur chaque année. Mais Patoche aussi a ses petites préférences et des adversaires qui le font plus transpirer que les autres. En général, il vaut mieux avoir fait une bonne sieste avant de se coltiner Damian Lillard toute la soirée

Défendre sur Dame n’est pas chose aisée. Arrivé dans la Ligue en 2012, le point guard de Portland n’a jamais cessé d’impressionner. Et à Orlando, il devrait continuer à mettre la misère aux meneurs adverses. Surtout que les Blazers ne sont pas assurés de disputer les Playoffs. Mettre Damian Lillard et Playoffs dans la même phrase donne encore des cauchemars à Paul George. Heureusement pour les fans des Clippers, en cas de confrontation directe durant la postseason, l’ancien du Thunder ne défendra pas sur Dame D.O.L.L.A. et c’est Patrick Beverley qui se chargera du job. Habitué des missions défensives, le chien de garde du Staples Center connaît la chanson. Stephen Curry, Kyrie Irving, Chris Paul et même LeBron James. Défendre sur les superstars de la NBA est un boulot à plein temps. Mais, Patoche adore ça ! Invité du podcast de J.J. Redick, le meneur des Clippers s’est confié sur sa bête noire et il ne s’agit pas du sniper des Pelicans… mais bien de Damian Lillard.

« Dame est l’une des raisons pour lesquelles je suis allé à la salle de muscu. J’ai dit à mes gars : ‘Hé, je dois aller plus vite latéralement. Je ne me sens pas rapide. Je ne peux pas suivre le rythme en ce moment. Je ne sais pas si j’ai besoin de perdre du poids. Je ne sais pas si j’ai besoin de devenir plus fort. Je ne sais pas si je dois embaucher de nouvelles personnes pour assurer ma préparation. Mais je dois devenir plus rapide.' »

Dis donc, le vestiaire des Clippers a fait des cauchemars du numéro 0 de l’Oregon. Et quand c’est dit par un certain Pat’ Beverley, les mots prennent encore plus de valeur. Est-ce depuis cette année que Patoche a cette psychose ? On ne sait pas, mais la domination de DL n’est pas une nouveauté. Si collectivement l’année a été compliquée, le rappeur préféré de ton joueur préféré a encore élevé son niveau de jeu, lui qui vient récemment de fêter ses 30 ans (28,9 points, 7,8 passes, 45% au tir et 39% depuis le parking). Il a eu quelques performances incroyables alors on passe le bonjour aux Warriors et aux Nets qui ont pris respectivement 61 et 60 pions dans les dents cette année. Bon courage pour trouver quelque chose que le joueur de Portland ne sache pas faire… Bon, ok, il n’est peut-être pas capable d’inscrire un panier les yeux fermés, après une triple roulade et un salto, depuis son camp. Sinon, la panoplie du bonhomme est bien complète. Patoche, t’as rendez-vous avec Damian le 8 août prochain. Nul doute que Beverley a coché la date, le duel s’annonce déjà fou.

Et il n’y a pas que les Clippers qui vont affronter les Blazers. On souhaite déjà bonne chance à tous les défenseurs qui vont croiser la route de Dame Time pour cette reprise.

Source texte : The JJ Redick Podcast with Tommy Alter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top