News NBA

Bradley Beal et Spencer Dinwiddie forfaits pour la fin de saison : le titre 2020 va finir par se jouer au chifoumi

Bloqués chifoumi 7 juillet 2020

Pierre, feuille ou ciseaux ? Pas le droit au puits hein.

Source image : YouTube/Bloqués

Le management des Nets et celui des Wizards viennent d’annoncer le forfait de leurs stars respectives pour la fin de la saison prévue à Orlando. Une fois de plus testé positif au coronavirus, Spencer Dinwiddie ne prendra ainsi pas le risque tandis que Bradley Beal, qui souffre d’une blessure persistante à l’épaule, lâche ses coéquipiers le jour de rejoindre la bulle. Franchement les gars, si vous aviez oublié de réserver une place dans l’avion il fallait le dire… à moins que ce ne soit une façon de protester pour ne pas avoir été invités au All-Star Game en février.

Ce qui est amusant avec cette fin de saison, c’est qu’on va se retrouver avec un niveau de départementale 1 vendéenne tellement les défections de joueurs importants s’enchaînent. Après Victor Oladipo pour les Pacers il y a quelques jours, c’est donc au tour de Bradley Beal (30,5 points, 4,2 rebonds et 6,1 passes par match cette saison) et de Spencer Dinwiddie (20,8 pions, 3,5 boards et 6,8 assists de moyenne) d’annoncer qu’ils seront forfaits pour la fin de la saison. Deux joueurs clés dans leurs effectifs respectifs, et deux équipes qui vont revoir considérablement à la baisse leurs objectifs de fin de saison. En effet, Washington (24-40) a 6 victoires de retard sur Orlando qui détient actuellement le huitième et dernier spot pour les Playoffs à l’Est. Déjà que les Sorciers auraient dû sévèrement se bouger pour arracher sa qualification en temps normal, ça semble désormais mission impossible. Ainsi, c’est une fantastique nouvelle pour les Wizards, leurs probabilités de performer à Orlando étant désormais aussi élevées que celles des Knicks de recruter un vrai joueur de basket. Dans le communiqué des Wizards, le GM de la franchise Tommy Sheppard explique que la coupure n’a pas eu un bon effet sur la condition physique de son joueur phare.

« Bradley a fait tout son possible pour être prêt à jouer. Cependant, après avoir rigoureusement étudié ses séances individuelles, nous sommes arrivés au constat qu’il serait mieux pour lui de ne pas prendre part aux matchs à Orlando et ainsi éviter tout risque de blessure plus importante. Bien qu’il ait été capable de jouer la majorité de la saison avec cette blessure, la coupure entre mars et aujourd’hui ne nous permet pas d’assurer qu’il aura assez de temps pour préparer sa reprise au plus haut niveau. Nous nous sommes donc entretenus et avons déterminé que ne pas le faire participer à la reprise du championnat à Orlando était la bonne décision. »

Côté Nets, le forfait de Dinwiddie complique encore un peu plus l’affaire d’une équipe qui n’en avait pas besoin. A nouveau contrôlé positif au COVID-19, le désormais meneur principal de Jacque Vaughn ne sera pas du voyage sous les tropiques. L’équation paraît alors simple pour Brooklyn : coach en intérim + superstars absentes = grosse branlée au premier tour des Playoffs. La conquête du Larry O’Brien Trophy débutera donc pour de vrai l’année prochaine. Concernant Dinwiddie, l’intéressé s’est exprimé sur Twitter et déclare en effet ne pas vouloir mettre ses coéquipiers en danger. Un énorme coup dur pour les Nets qui comptaient énormément sur leur paire Dinwiddie-LeVert pour sauver les meubles durant la fin de saison.

Deux défections de plus qu’on peut mettre sur le compte de causes justifiées, mais qui soulèvent une question pour Adam Silver : la reprise va t-elle réellement apporter autant qu’annoncé à la Ligue ? Bien sûr, nous ne sommes pas qualifiés pour répondre à cette question, mais la NBA devra faire preuve d’une attention maximale pour que tout se passe dans les meilleures conditions du côté de la Floride.

Source texte : NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top