News NBA

16 cas positifs sur 302 joueurs testés par la NBA : un nombre attendu, mais qui renforce toujours plus la prévention

COVID 19 laver mains

Il faudra bien se laver les mains avant de mettre votre bague de champion au doigt.

Source image : YouTube/Le Monde

Chaque nouveau cas positif nous fait transpirer. Depuis le début des tests massifs déployés par la NBA, 16 joueurs sur 302 testés ont été positifs au COVID-19. Ces 5,3% constituent le seul pourcentage que nous ne voulons pas voir monter durant les semaines à venir.

Adam Silver a été clair et ferme d’entrée de jeu concernant les joueurs qui seront testés positifs à Orlando. Au moins dix jours de quarantaine, avec autant de tests, jusqu’à la disparition totale du virus dans l’organisme. À un peu plus d’un mois de la reprise officielle de la saison, le 30 juillet, la première vague de tests sur 302 joueurs a livré ses résultats. Les 16 cas positifs sont évidemment 16 de trop, mais pour le Commissionner NBA, ce type de résultats était attendu. Plus encore, le grand chauve ne semble pas inquiet pour la santé des joueurs atteints du COVID-19. ESPN rapporte les propos d’une conversation téléphonique avec les deux patrons de la NBPA, Michele Roberts et Chris Paul, Adam Silver est confiant.

« S’il y a une chose que nous avons appris avec ce virus, c’est que beaucoup de choses sont imprévisibles. Nous nous parlons tous, tous les jours et nous allons voir comment cela continue de se dérouler. Mais dans la situation actuelle, nous sommes très confiants. »

Déclaration positive rappelant qu’aucun joueur n’est « sérieusement malade » ou en danger. La très grande majorité d’entre eux sont asymptomatiques, et certains comme Malcolm Brogdon se sentent bien. Le patron de la Grande Ligue, et la directrice générale du syndicat des joueurs se sont d’ailleurs dit « soulagés » à l’annonce du faible nombre de joueurs atteints du virus, et de leur identification. Un premier soulagement certes, mais une situation constamment sous alerte rouge à gérer au moins jusqu’au 30 juillet. Si le nombre de cas positifs explose chez les joueurs, Adam Silver se verra contraint de suspendre la saison, une nouvelle fois. Un scénario cauchemar auquel il ne préfère pas trop penser.

« Si nous devions avoir une propagation importante du coronavirus au sein de notre communauté, cela pourrait finalement nous conduire à arrêter. Mais nous travaillons en étroite collaboration avec l’association des joueurs, Disney et avec les responsables de la santé publique en Floride pour savoir quelle devrait être cette ligne. Ce qui n’a pas été précisément conçu. Nous voulons nous rendre sur le terrain et commencer à voir comment nos tests fonctionnent et comment les protocoles fonctionnent, puis nous prendrons des décisions au fur et à mesure. »

Pour Michele Roberts, « avoir plus de 150 cas serait dévastateur », un nombre comprenant presque la moitié des joueurs des 22 franchises présentes à Orlando. Les tests ont permis d’identifier les cas sensibles. Désormais, la NBA et les joueurs eux-mêmes doivent tout faire pour éviter la propagation du virus. Et pour cela, il n’y a pas de formules miracles. Forte dose de mesures barrières, respect maximal du port de masques, bien se laver après avoir enchaîner 15 trois-points à la fin de l’entraînement, bref tout ce que l’on nous répète depuis trois mois.

Premier bilan de santé pour la Grande Ligue, qui s’attendait à un pourcentage aux environs de 5% de cas positifs. Franchises, staffs, joueurs, sont constamment sous pression et sous tension d’un nouveau cas potentiel. Alors plus que jamais, portez des masques avant de mettre votre bague de champion au doigt.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top