News NBA

Adam Silver a déjà tout prévu : un cas positif au sein de la bulle n’empêchera pas la saison d’aller à son terme

Adam Silver

On a tendance à lui faire confiance.

Source image : youtube

Patient 0 en NBA, Rudy Gobert n’est pas le seul joueur a avoir été atteint du coronavirus mais c’est après l’annonce de ses résultats que le commissionnaire avait décidé d’appuyer sur pause. Par la suite, de nombreux autres cas positifs ont été recensés en NBA à Brooklyn, Philadelphie, Boston, Los Angeles ou encore Detroit. Evidement très informé sur le sujet, Adam Silver a tenu à rassurer la communauté sur l’impact d’un éventuel joueur testé positif au COVID-19 au coeur de la bulle qui sera formée à Orlando. Tout sera fait pour que cela n’arrive pas et même si c’était le cas, cela ne devrait pas empêcher la saison d’aller jusqu’à son terme.

Maintenant que le plan de reprise de la saison a été voté, les autorités de la Grande Ligue vont pouvoir s’atteler à mettre en place un protocole sanitaire efficace et malin qui puisse garantir la sécurité des joueurs, des entraîneurs, des staffs et de leurs proches lorsque ces derniers seront autorisés à les rejoindre, probablement au terme du premier tour des Playoffs. Pour cela, les franchises devraient commencer à voyager en Floride à partir du 7 juillet, date à partir de laquelle ils seront très probablement soumis à une période de quarantaine obligatoire de deux semaines comme l’impose l’état du sud des US. La NBA s’est entourée de spécialistes des maladies infectieuses et d’experts de la santé publique de façon à imaginer un environnement sain qui puisse permettre le bon déroulé de cette fin de saison. Des tests quotidiens devraient être réalisés pour chaque personne présente dans la bulle selon les informations de Ramona Shelburne d’ESPN même si la nature de ces tests doit encore être précisée suite à la demande du syndicat des joueurs de recourir à une autre méthode que le prélévement nasal jugé trop intrusif. De plus, la distanciation sociale sera appliquée et le port du masque largement globalisé en plus d’un contrôle régulier de la température corporelle et d’une désinfection systématique des lieux communs tels que les salles ou les vestiaires. Dans le cas où toutes ces précautions ne seraient pas suffisante pour prévenir le diagnostic d’une personne porteuse du virus au sein de la bulle, Adam Silver a d’ores et déjà fait savoir sur TNT que cela n’empêcherait pas les matchs de se jouer.

« La réponse est que nous ne croyons pas que nous aurions besoin de le faire [suspendre à nouveau la saison, ndlr]. Nous avons eu affaire à un groupe d’experts et aux autorités sanitaires de Floride. L’idée est que si nous testons tous les jours et que nous sommes capables de tracer les contacts que le joueur a pu avoir, nous pourrons garder ce joueur et le séparer de son équipe en continuant de tester tous les jours. Nous ne croyons pas que nous devrons tout arrêter si un seul joueur est testé positif. »

Si un cas positif était détecté dans le campus fermé au sein de Disney World, la NBA souhaite isoler cette personne et continuer de tester avec encore plus d’attention les personnes avec qui le contaminé aurait pu être en contact dernièrement. En théorie, si on pousse le scénario à l’extrême, un joueur testé positif en tout début de compétition pourrait même être en mesure de venir aider ses coéquipiers en fin de parcours si ces derniers sont toujours en lice une fois qu’il aura purgé ses quinze jours de quarantaine après avoir éliminé le virus de son organisme. Rudy Gobert était initialement volontaire pour jouer à Oklahoma City le soir de la suspension de la saison et il ne ressentait pas de gêne particulière qui aurait pu justifier son absence du terrain s’il ne risquait pas de contaminer les autres. Enfin, une précaution toute particulière sera prise avec les entraîneurs et les membres des staffs les plus âgés. Leur présence à Orlando et dans les salles est toujours en questionnement même si le choix final devrait revenir aux principaux intéressés. Finalement, seule l’apparition de plusieurs cas positifs simultannés pourrait forcer la Ligue à se poser la question d’une nouvelle suspension prématurée de la saison. Un scénario cauchemar auquel on ne préfère même pas penser.

Maintenant que le pan sportif est quasiment finalisé, Adam Silver va devoir se pencher plus en détail sur les conditions sanitaires au sein de la bulle. Car en faisant revenir tout le monde à la compétition, même avec l’accord de tous les partis, il sera le premier à être pointé du doigt en cas de faille du système.

Source texte : ESPN et TNT

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top