Dollars

Kevin Durant investit dans le Philadelphia Union en MLS : un premier pas avant de racheter une franchise NBA

Kevin Durant 10 février 2020

« Et c’est comme ça que j’ai commencé avant de racheter le Thunder. »

Source image : YouTube

COVID-19 ou pas, les affaires ne s’arrêtent jamais. Kevin Durant trouve visiblement le temps long dans son studio en plein cœur de Brooklyn alors pour s’occuper il a décidé de rentrer dans l’actionnariat du Philadelphie Union, club de soccer football de la Major League Soccer (MLS).

De la balle orange au ballon rond il n’y a qu’un pas, ou plutôt un pourcentage. Mark J. Burns de SBD nous apprend que KD possède désormais entre 1 et 5% du club de Philadelphie. Comme ça, cela ne vous dit rien. Mais selon Forbes, la franchise de Philadelphie est estimée à environ 240 millions de dollas. Les plus matheux d’entre vous auront trouvé que 5% de 240 millions équivalent à 12 millions. Cela peut paraître énorme, mais finalement cela ne représente qu’un tiers de son contrat annuel aux Nets. L’ailier ne prend aucun risque, rassurez-vous. Car cet investissement n’est pas dû au hasard le plus complet. Depuis 2012, Durant a essayé d’acheter des parts dans un autre club américain, celui de D.C. United. Basé à Washington, sa ville natale, Kéké n’est finalement pas parvenu à trouver un accord avec le propriétaire, malgré deux tentatives. C’est bien la seule franchise qui ne veut pas de Kevin Durant.

Sur le plan sportif, le double champion NBA a choisi une franchise plutôt tranquille, avec un palmarès proche du néant mais toujours assez bien classée. Le Thunder de la MLS quoi. Au-delà du deal conclu, l’investissement prouve que les joueurs NBA investissent et s’investissent dans le monde du football. On sait par exemple que LeBron James détient détient 2% du club de Liverpool depuis 2011. Visionnaire le King. Dans le Texas, James Harden aussi possède des parts dans le Houston Dynamo (MLS) et l’équipe féminine de la ville. Mais du côté de Kevin Durant, on sait que le garçon est presque un magnat de l’investissement. Le bien nommé Easy Money Sniper a des partenariats avec plus d’une dizaine de marques et renfloue de billets verts plusieurs sociétés, dont une qu’il a créé : Thirty Five Ventures, une société de médias. Mais son but ultime est ailleurs. À terme, le meilleur ami de Draymond Green souhaite devenir propriétaire d’une franchise NBA comme il l’expliquait pour ESPN en mars 2018 :

« J’aimerais avoir l’argent suffisant. Ce serait fou. De toute évidence, la partie financière sera certainement la plus difficile. J’ai fait partie de deux grandes organisations. Je connais le basket de l’intérieur comme de l’extérieur et je connais les joueurs. Et j’ai l’impression que ces franchises NBA changent des vies. Elles changent des villes. J’aimerais beaucoup faire ça. J’adorerais participer à tous les aspects de la vie d’un proprio – du côté financier et marketing au team-building, de la camaraderie au coaching… »

Cela ne vous rappelle pas un ancien meneur français des Spurs ? Notre Tony Parker national a dû glisser sa copie sous la table pour KD. Avant le grand saut de l’achat du Thunder d’une franchise NBA, pourquoi Durant n’investirait pas en France ? Ce n’est pas le terroir qui manque. En attendant, KD n’a pas prévu de jouer pour les Sixers, désolé les fans de Philly.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top