Old-School

Wunder Flashback : quand Dirk Nowitzki passait les 30 K devant son public, eins, zwei, drei, grosseuh frissons

Aujourd’hui est un grand jour. Le grand Dirk Nowitzki fête ses 42 bougies et parmi tous les innombrables souvenirs nous liant à lui, voici une belle occasion de revenir sur l’un de ses plus grands accomplissements. Le passage de la barre symbolique des 30 000 points, un soir de mars 2017, face aux Lakers.

Vingt ans de carrière chez les Mavericks, champion et MVP des Finals en 2011, MVP de la saison régulière en 2007, douze fois All-Star et légende teutonne. On ne parle évidemment pas de Maxi Kleber, mais bien de l’immense Dirk Nowitzki. Car de sa première à sa dernière saison, ou presque, l’intérieur allemand n’a cessé de marquer. Fadeaways évidemment, poste haut, poste bas, shoot à mi-distance et à trois-points, quelques petits dunks, et viva la panoplie. Résultat le bonhomme a inscrit plus de 30 000 points en carrière, et passer cette barre mythique des 30K n’est évidement pas donné à tout le monde.

Nous sommes le 7 mars 2017 face à une franchise plutôt historique, qui joue à Los Angeles et en violet. Pour rejoindre Kobe, Jabbar, Jordan et les autres, le G.O.A.T allemand devait “simplement” inscrire 20 points dans cette partie. A la fin du premier quart-temps ? Dirk a claqué la bagatelle de 18 points, à 6/7 au tir, 2/2 depuis le parking et 4/4 sur la ligne des lancers. Plutôt du genre pressé le garçon.  Début du second quart-temps, Nowitzki loupe son premier tir et puis…

Passe de Devin Harris, isolation ligne de fond pour Dirk, Larry Nance Jr. sur le dos… la suite vous la connaissez. Une énième ficelle pour le joueur des Mavs et ça y est, voilà qu’il entre dans le club des 30K. L’American Airlines est en fusion, Mark Cuban au bord des larmes et ses coéquipiers en profitent pour saluer la légende. Le Wunderkind finira la rencontre à 25 points et la victoire dans la popoche mais tout ce qu’on retiendra ce soir-là ce sont bien ces 30 000 pions, et l’immortel statut de premier européen à réussir cet exploit incroyable. C’est donc l’histoire d’un mec qui ne saute pas les trottoirs et qui perd progressivement sa mobilité au fil de sa carrière, d’un ailier-fort allemand de 2m13 qui a passé vingt ans dans la même franchise et qui s’est appuyé tout au long de sa carrière sur une technique irréprochable. Deux ans plus tard le maire de Dallas fera ses adieux avec un dernier fadeaway pour atteindre la barre des 30 points, parce que ce grand fou sait décidément comment nous mettre les larmes aux yeux à chaque fois.

Passer la barre des 30K n’est pas une chose qu’on voit tous les jours. Rendez-vous donc chaque année, au matin du 19 juin, pour rendre hommage au génie de cet homme, et accessoirement pour lui souhaiter un bon anniversaire. Parce que des bougies sur une saucisse, c’est terriblement stylé.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top