Cavaliers

Les Cavaliers veulent prolonger Tristan Thompson durant l’intersaison : reste à voir si TT a encore envie d’être la nounou de Collin Sexton

Tristan Thompson

Ahhh, c’était le bon temps en 2016, n’est-ce pas Tristan ?

Source image : YOUTUBE

En fin de contrat et dans les rumeurs de transfert au moment de la deadline où un certain Andre Drummond est arrivé à Cleveland, Tristan Thompson ne semble pas destiné à rester dans l’Ohio. Mais visiblement, les Cavs auraient comme objectif de prolonger Double T.

En vacances depuis le début de la saison le 11 mars, les Cavaliers cherchent désespérément à raviver la flamme de la victoire et à écrire une nouvelle page. Derniers de l’Est avec 19 wins en 65 matchs, les Cavs ont une nouvelle fois passé leur saison dans les profondeurs du classement et l’heure est à la reconstruction. Jusqu’en décembre prochain, date évoquée pour le début de la saison 2020-21, Koby Altman doit tout mettre en œuvre pour aider la franchise de l’Ohio à remonter la pente. Et cela commence par prolonger Tristan Thompson, une information parue dans le Plain Dealer, journal de Cleveland. Avec l’arrivée d’Andre Drummond en février dernier, ça peut paraître surprenant mais les Cavaliers veulent visiblement conserver TT pour l’année prochaine. Chevalier loyal de la maison Cavs depuis 2011, Thompson a donné satisfaction sur le parquet (12 points et 10,1 rebonds) et au sein du vestiaire. Son rôle de mentor pour des jeunots comme Darius Garland, Collin Sexton ou Kevin Porter Jr. est un atout dont la franchise ne compte pas se séparer. Pour le Plain Dealer, Kevin Love souhaiterait lui aussi voir Tristan rempiler une saison supplémentaire.

« Quand je suis arrivé ici en 2014, j’étais tellement excité d’être avec des mecs comme Tristan à l’intérieur, parce que j’avais bataillé contre lui. Je devais le contenir au rebond et il devait faire pareil. Nous étions cramés à chaque fois que nous jouions l’un contre l’autre. Ensuite, j’ai pu voir l’évolution de son jeu, en tant que leader sur et hors du terrain, et à quel point c’est fun de le côtoyer. C’est l’un de ces gars qui est contagieux autour de vous et qui est vraiment devenu un frère.

Tristan était dans une année contractuelle, il jouait vraiment bien et s’est affirmé comme un leader vocal sur le terrain. J’adore ce qu’il apporte. C’est un gars qui a eu quelques blessures tenaces, mais à part cela il est incroyablement solide, et vous savez ce que vous obtiendrez. Il travaille extrêmement dur. […] Il est tellement précieux pour cette équipe et cette organisation. J’espère vraiment qu’il sera de retour. »

Trop de Love pour Tristan. Si les brothers se kiffent, on doute un peu plus des relations entre Thompson et son front office. Cleveland veut garder son intérieur, mais pour cela, il faudra être convaincant. Rappelons que Double T a demandé à être tradé en cours de saison, avant l’arrivée de Dédé. À 29 ans, Thompson n’a peut-être pas envie de continuer sa carrière dans une franchise de l’Ohio en reconstruction. Cela se comprendrait. Agent libre lors de la prochaine intersaison, on peut penser que Tristan voudra rejoindre une équipe plus compétitive, surtout que Drummond et Love composent aujourd’hui la raquette des Cavs. Si c’est pour être remplaçant à Cleveland (dans le cas où Dédé active sa player option, ce qui est probable), autant partir non ? Mais il faudra voir aussi quelles sont les offres que recevra Thompson, notamment par rapport au salaire qu’il recherche, lui qui gagnait plus de 18 millions de dollars cette année. Avec la suspension de la saison, on devrait assister à une baisse du salary cap, ce qui signifie que ça ne sera pas le meilleur moment pour signer un contrat, surtout que peu d’équipes auront de la marge salariale. Dans ces conditions, existe-t-il un scénario où TT reste un an de plus à Cleveland pour ensuite mieux tester le marché en 2021 ? Ça reste flou pour le moment et va falloir surveiller ce dossier.

Tristan Thompson est à la croisée des chemins. Prolonger d’une saison ? Partir vers d’autres cieux ? S’assurer une retraite dorée dans une petite équipe ? Jouer la BIG3 League ? La fin d’année 2020 sera importante pour l’intérieur.

Source texte : Plain Dealer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top