Nuggets

Mike Malone annonce, Nikola Jokic est une « machine de guerre serbe et mince » : tous aux abris, le Joker risque de faire mal

Nikola Jokic

On espère par contre qu’il prendra encore beaucoup de place dans les raquettes adverses…

Source image : YouTube

On le sait, Nikola Jokic a eu un retard à l’allumage cette saison, avant de remonter la pente sur le plan physique pour retrouver un niveau de MVP. On pouvait donc légitimement avoir des doutes le concernant avec la pause forcée de la NBA, mais le coach des Nuggets Mike Malone a tenu à rassurer tout le monde. Nikola Grokic semble bel et bien avoir disparu.  

« Une machine de guerre serbe et mince ». Pas de doute, Mike Malone parle bien de Nikola Jokic. Quelle surprise ! Car depuis son arrivée en 2015 dans la Ligue, le numéro 15 de Denver était plus du côté des poids lourds. Une Coupe du Monde décevante, un début de saison pas top… et les critiques sur son embonpoint sont arrivées sur la table. En même temps, dire que le joueur des Nuggets avait misé sur un régime basé sur de la mousse au chocolat plutôt que sur de la salade de fruits pouvait se justifier. D’autant qu’avec un statut de All-Star et All-NBA First Team, le Joker était attendu. Moins de 16 points de moyenne sur les deux premiers mois de la saison et une adresse au tir se situant bien en dessous des 50%, ce n’était pas très beau. « En début de saison j’étais maladroit, mes tirs ne rentraient pas, ils étaient toujours trop courts. Puis j’étais un peu en surpoids aussi, et ça va beaucoup mieux depuis que j’ai perdu ces kilos en trop » confiait le pivot lors du All-Star Weekend. Jokic aurait perdu environ 12 kilos avant la suspension de la saison. C’est en tout cas ce qu’a confié Mike Malone dans l’émission Hastings, Harris & Dover de la radio Altitude Sports, en ajoutant que son pivot a plus que gardé la forme depuis.

« Je sais que nos gars ont travaillé. Voir Nikola (Jokic), voir Jamal (Murray) – ces gars-là ont été tellement engagés, concentrés, disciplinés pour garder leur corps en forme.

Je veux dire, Nikola, avant la suspension de la saison le 12 mars, avait perdu près de – je ne sais pas – disons entre 11 et 13 kg peut-être. Il était juste dans une forme phénoménale. Il a réussi à la maintenir, voire même à l’améliorer. »

On avait vu récemment James Harden s’afficher plus en forme que jamais. Le Barbu n’est donc pas le seul à avoir choisi le régime “comme j’aime”. Le travail de Jokic a commencé avant la mise en quarantaine, mais a continué depuis. La preuve avec cette récente photo, même si le Serbe connaît un certain embonpoint capillaire.

On a hâte de retrouver le joueur de Denver courir aussi vite que Russell Westbrook sur les terrains et voir l’impact de ce régime sur son jeu. Après son début de saison difficile, le Joker s’était bien repris et avait emmené dans sa roue l’équipe de Denver, installée sur le podium de la Conférence Ouest au moment de la suspension de la saison. Mais qu’est-ce qui a servi de déclic ? Une demande de son coach ? Marre des critiques ? Une prise de conscience personnelle ? Sûrement un peu de tout ça. Jokic n’a que 25 ans et il entre dans son prime, pas question donc de tout gâcher à cause de kilos superflus qui l’empêchent de dominer comme il en est capable lorsqu’il évolue à son meilleur niveau.

Souvent considéré comme un joueur nonchalant, Jokic a visiblement bien travaillé pour perdre ses kilos en trop et ensuite garder son poids de forme malgré l’arrêt de la NBA. Au passage, s’il pouvait nous donner sa recette… on ne dirait pas non.

Source texte : Hastings, Harris et Dover – Altitude Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top